Rouler à 110 km/h sur l'autoroute au lieu de 130, ça changerait quoi concrètement?

La rédaction Publié le 07/11/2022 à 13:00, mis à jour le 07/11/2022 à 12:01
Image d'illustration. Photo Luc Boutria

Question de Valérie

Rouler à 110 km/h sur l'autoroute au lieu de 130, ça changerait quoi concrètement?

Bonjour Valérie, 

Le gouvernement pense à faire diminuer la vitesse de 110 à 130 km/h sur les autoroutes françaises pour lutter contre le réchauffement climatique. Et selon une étude publiée sur Le Parisien le 6 novembre dernier, 68% des français seraient prêts à accepter ce changement. 

Mais alors, qu'est-ce que ça changerait concrètement?

Selon la Convention citoyenne pour le climat, en limitant la vitesse sur les autoroutes à 110 km/h, cela permettrait une réduction en moyenne de 20% des émissions de gaz à effet. 

Et d'après une étude du cabinet Asteres, spécialisé dans la recherche et le conseil économique, au-delà de l'aspect environnemental, cette mesure pourrait aussi faire du bien au porte-monnaie. Pour les foyers dépensant 500 euros de carburant sur les autoroutes par an, une économie de 125 euros pourrait être réalisée. 

 

L'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (Ademe), grâce à une modélisation, indique de son côté, que réduire sa vitesse de 10 km/h permettrait d'économiser jusqu'à 5 litres de carburant sur un trajet d'environ 500 km. Ce qui correspond peu ou prou à un trajet Nice-Lyon (470 km, Ndlr). 

Le risque de mortalité sur ces axes pourrait être également diminué, car comme l'indique la Sécurité Routière, la vitesse est responsable de 27% des accidents en France. Il est expliqué que "la violence d’un choc est démultipliée par rapport à la vitesse. Ainsi, la violence d’un choc à 130km/h est deux fois plus importante que pour un choc à 110km/h, alors que la vitesse n’a augmenté que de 20km/h".

En somme, réduire la vitesse de 20 km/h sur les autoroutes, c'est: 

- Moins d'émissions de gaz à effet de serre.
- Des économies de carburant.
- Une baisse de la mortalité et les dommages corporels sur les routes.
- Moins de bouchons.

Mais en contrepartie, comme il l'est indiqué dans la Convention citoyenne, cela entraînerait "un allongement modéré des temps de trajet est à prévoir: entre 4 et 8 minutes par heure".

 

Bonne journée.

Posez votre question à la rédaction
Grands projets, enjeux locaux, coronavirus, travaux, politique, économie…
Posez toutes vos questions à nos journalistes. Et retrouvez leurs réponses dans la rubrique dédiée

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.