La boîte à outils pour répondre aux questions de vos enfants sur le réchauffement climatique

Alors que la COP27 est en cours, vos enfants vous posent peut-être des questions sur le réchauffement du climat. Et il n'est pas toujours facile d'y répondre. Voici quelques éléments de réponses, à hauteur d'enfant, concoctés avec des spécialistes sur Kids-Matin, le média pour les 7-12 ans du groupe Nice-Matin.

Sandrine Beigas et Aurélie Selvi Publié le 07/11/2022 à 14:45, mis à jour le 07/11/2022 à 14:40
Les réponses aux questions de vos enfants sur le réchauffement climatique. Photo Damien Meyer/AFP

"C'est quoi le réchauffement climatique?"

Posons, pour commencer, quelques bases du fonctionnement de notre bonne vieille Terre. S’il y fait une température agréable à vivre pour nous tous, nous pouvons en remercier un astre autour duquel nous tournons sans jamais nous arrêter: le Soleil. Lorsque ses rayons atteignent le sol terrestre, ils se transforment en rayons infrarouges (invisibles à l’œil nu) qui fabriquent de la chaleur. Pour pouvoir garder cette bonne température, des gaz que l’on appelle à "effet de serre" interceptent les infrarouges. Ces derniers restent en partie au sol. À la base, nous pouvons donc leur dire un grand merci: sans ces gaz, il ferait -19 °C en moyenne sur Terre et aucune vie ne serait possible. Grâce à eux, la température est de 15 °C en moyenne.

Le plus important de tous les gaz à effet de serre est le gaz carbonique (CO2). Ce dernier est positif tant qu’il n’est pas présent en trop grosse quantité. Et c’est justement là que les problèmes commencent pour notre belle Planète bleue (surnom donné à la Terre car 75% de sa surface est recouverte d’eau)… Les humains qui peuplent la Terre, par leur action, ont contribué à la surproduction de certains gaz à effet de serre, comme ce fameux CO2 ou encore le méthane…

L’augmentation du volume des gaz à effets de serre sur Terre dérègle la façon dont notre planète régule la chaleur. Ces gaz piègent une partie du rayonnement infrarouge qui permet de réguler à une température correcte les rayons envoyés par le Soleil. Résultat: la température à la surface de la Terre augmente. Selon Météo France, le service officiel chargé d’étudier le climat en France (on en parlait sur ce vlog avec Nicolas, prévisionniste à Météo France), au XXème siècle, "la température moyenne du globe a augmenté d’environ 0,6° C et celle de la France de plus de 1°C". Si ces chiffres peuvent paraître riquiquis, ils ont un impact très mauvais sur notre planète…

"Pourquoi c'est grave?"

Parce que cela entraîne la fonte des glaces aux pôles Nord (Arctique) et Sud (Antarctique), ainsi que dans les montagnes. Le volume d’eau sur Terre augmente et donc le niveau de la mer aussi. Le risque, c’est que les villes côtières, mais aussi les petites îles soient englouties, sachant que plus d’une centaine de millions de personnes y vivent. Avec le gaz carbonique, qui est aussi rejeté dans les océans, leur taux d’acidité est plus important et certaines espèces marines aquatiques (vivants dans l’eau) sont déjà menacées.

Le nombre de phénomènes extrêmes comme les canicules (quand il fait très chaud, la nuit comme le jour), les inondations, les cyclones, va augmenter. "Chez nous, en France, on a des conséquences plus compliquées car notre climat est variable [change beaucoup selon les endroits et les moments]. La manière dont les pluies vont changer d’année en année va s’accentuer", explique le climatologue Hervé Le Treut.

L'ours polaire incarne l'un des symboles du changement climatique. Photo Istock.

"C'est quoi la COP?"

C'est une réunion internationale qui existe depuis 1995. Cette année-là, des dirigeants du monde, conscients pour la plupart de l’urgence climatique, ont lancé la première "COP". Depuis, elle a lieu tous les ans, d'où le nom de "COP27". Les participants s’accordent à dire qu’il faut que chaque pays baisse ses émissions de gaz à effet de serre… 

"C'est quoi les migrations climatiques?"

"Les migrations, c’est quand il y a des déplacements de personnes car ils ne peuvent plus vivre chez eux. Les migrations sont climatiques quand le changement du climat renforce les problèmes qui existaient déjà, la pénurie d'eau par exemple, explique Jean-Charles Hourcade. Aujourd’hui, sur la planète, la plus grande menace est dans les combats pour l’accès aux ressources (eau, pétrole, minéraux). Ce n’est pas tant la planète qui est menacée mais les êtres humains qui vivent dessus."

"Que faire pour sauver ce qu'il est encore possible de sauver/réparer?"

Lydie Lescarmontier, glaciologue et éducatrice pour le climat explique qu'il faut "recréer des sociétés indépendantes du charbon, du gaz et du pétrole de manière générale, sortir tout ça de nos modes de vie. On voit bien qu’aujourd’hui tout passe par ça: chauffage, transports, électricité (en France, le nucléaire est à peu près propre en France, on a de la chance mais les jours les plus froids en hiver, on utilise du charbon)."

Elle ajoute qu'on peut agir, par exemple, sur nos consommations personnelles. "On peut éviter au maximum de produire de nouvelles voitures, utiliser au maximum sa voiture jusqu’au jour où elle lâche. On peut isoler nos bâtiments au maximum en utilisant des ballons thermodynamiques (qui utilisent l'énergie présente dans l'air pour réchauffer l'eau), des pompes à chaleur (qui se basent sur les énergies renouvelables - air, eau, terre - pour produire de la chaleur). On peut aussi revoir un petit peu notre confort: monter un peu la température de la clim en été pour qu'elle consomme moins, et en hiver, au lieu d'augmenter le chauffage, mettre un petit pull."

On peut aussi adapter notre alimentation en "réduisant sa consommation de viande (surtout le bœuf) [...] On peut avoir un petit impact à l’échelle locale en s’impliquant dans des associations, en sensibilisant d’autres personnes à ces problématiques".

Le bon plan pour apprendre en s'amusant:

Le musée océanographique de Monaco accueille actuellement et pendant deux ans une exposition pour petits et grands dédiée à l'Arctique et à l'Antarctique. L'occasion d'apprendre par exemple que les pôles sont menacés par le réchauffement climatique. Maiana, Kids-reporter pour Kids-Matin avait particulièrement aimé la projection de films dans la salle immersive et interactive, notamment "celui avec l'iceberg qui s'écroule et l'ours polaire"

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.