Rubriques




Se connecter à

Cette école de Monaco forme en 10 semaines à un métier très recherché sur le marché du travail

Au cœur de Fontvieille, une école privée apprend à des élèves à devenir développeurs web en moins de trois mois. Un secteur en plein boom mais qui peine à recruter des profils.

Thibaut Parat Publié le 08/09/2021 à 12:55, mis à jour le 08/09/2021 à 13:04
Chaque semaine, les élèves apprennent de nouvelles notions et acquièrent des compétences supplémentaires. (Photos Jean-François Ottonello)

Les yeux rivés sur leur écran d’ordinateur, quatre hommes pianotent un langage abscons: le code informatique. Une syntaxe indéchiffrable pour les profanes, qui est pourtant à la base du fonctionnement de tous les outils numériques de notre quotidien.

Eux-mêmes, il y a quelques semaines, étaient encore largement étrangers à ce jargon.

Au 3e étage de l’IBC Center, centre d’affaires niché dans le quartier de Fontvieille, Lucas, Geoffroy, Maxime et Axel achèvent ainsi une formation express de dix semaines – au sein d’une école baptisée La Capsule – pour devenir développeurs web. Partis de quelques notions de base, ils sont désormais en mesure de coder une application mobile (lire ci-contre).

Pénurie de développeurs web
à Monaco

 

Après Lyon, Paris, Marseille, Bordeaux et Bruxelles, Monaco est le dernier campus à avoir vu le jour. "En discutant avec certaines startups et entreprises locales, nous avons décelé un besoin dans le domaine du développement informatique. Il y a un manque flagrant de développeurs, une vraie pénurie de talents", justifie Andrea Giuglaris, cofondateur du campus monégasque avec Antoine Bahri et Nicolas Frigot.

La formation est onéreuse: 7.000 euros, mais les entreprises ou même le service de l’emploi de Monaco (*) peuvent aider à assumer ce coût.

Formés au langage Javascript, le plus demandé par les recruteurs, et à la gestion de projets, les quatre élèves pourront ainsi, au terme d’une session intensive, intégrer le marché de l’emploi et pallier ce manque de profils en Principauté.

"Cette formation est l’équivalent d’un diplôme, c’est reconnu par l’État", se satisfait Maxime, tout juste trentenaire, et ancien employé dans l’industrie (lire ci-dessous). En trois mois, il aura appris un tout nouveau métier. L’apprentissage, bien sûr, se veut perpétuel et se poursuivra en entreprise.

 

Des profils variés

Les profils d’élèves sont divers. "On a des personnes en reconversion professionnelle; des cadres et non-cadres travaillant déjà dans le digital au contact de développeurs et souhaitant monter en compétences; des entrepreneurs qui veulent apprendre à travailler avec des développeurs ou coder eux-mêmes leur prototype pour lancer leur startup ou leur entreprise ", liste Andrea Giuglaris.

Pour les fondateurs, La Capsule se démarque par son ancrage local.

"Le monde des formations est vaste. Il y a celles en ligne, les autres plus scolaires. De notre côté, on met en place un réseau d’entreprises, on crée des partenariats avec de grosses entreprises numériques locales et des cabinets de recrutement. Les entreprises partenaires et les élèves s’engagent à grandir et évoluer ensemble sur le long terme par l’apprentissage en entreprise. C’est du gagnant-gagnant", poursuit-il.

Des partenariats ont même été créés avec la Commission d’insertion des diplômés et le programme Extended Monaco, à destination des entreprises. Objectif: opérer un retour à l’emploi le plus rapide possible. Aussi express que la formation.

 

* Pour les Monégasques, résidents et salariés.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.