Rubriques




Se connecter à

Rentrée scolaire: le Conseil scientifique recommande le dépistage plutôt que la fermeture des classes

Dans une note publiée à l'occasion de la rentrée prochaine, le Conseil scientifique a donné son avis sur les mesures mises en place par le ministère de l’Éducation nationale et a recommandé le dépistage régulier des élèves ainsi que l'usage de capteurs CO².

La rédaction Publié le 27/08/2021 à 14:57, mis à jour le 27/08/2021 à 15:29
Fin de récréation pour les 12,5 millions d'élèves français. Jeudi 2 septembre, jour de la rentrée, tous retrouverons leurs camarades et leurs professeurs. V. S.

Fin de récréation pour les 12,5 millions d'élèves français. Jeudi 2 septembre, jour de la rentrée, tous retrouverons leurs camarades et leurs professeurs. Mais dans des conditions particulières pour la deuxième année consécutive, même si le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a promis une rentrée "la plus normale possible".

C'est sans compter le variant Delta, qui se propage beaucoup plus activement que ses prédécesseurs. D'après les prévisions du l'institut Pasteur, les enfants représenteront 50% des contaminations nationales à la rentrée de septembre. Pas de quoi rassurer les parents. D'autant plus que les enfants âgés de moins de 12 ans n'ont pas accès à la vaccination.

Pour anticiper une situation catastrophe, le ministère de l’Éducation nationale a mis en place un nouveau protocole sanitaire. Au programme, 4 niveaux d'alerte par couleur avec un protocole des restrictions spécifiques.

 

Pour cette rentrée des classes, le niveau 2 (jaune) a été retenu par Jean-Michel Blanquer à une semaine de la rentrée. Les cours se feront en présentiel et à effectif complet, le port du masque est obligatoire à l'intérieur dès le primaire, le brassage est limité entre les différents niveaux scolaires et les sports de contact sont interdits à l'intérieur.

Si le Conseil scientifique est globalement d'accord avec toutes les mesures proposées par le ministère, il a exprimé quelques désaccords et rappels de base sur la situation sanitaire dans les établissements scolaires.

Fermer la classe ou dépister les élèves?

Dans les écoles, une classe fermera pendant une semaine dès son premier cas positif. Dans les collèges et lycées, seuls les élèves contact complètement vaccinés continueront à suivre les cours en présentiel tandis que leurs camarades non vaccinés les suivront à distance.

Si le Conseil scientifique rappelle dans sa note le même objectif de maintenir les classes ouvertes poursuivi par l’Éducation nationale, il accuse l'imprécision de "certains aspects" qui "restent à préciser" notamment sur le classement des niveaux d'alerte par couleur.

 

Le principal point de désaccord reste la question de la fermeture des classes. Pour le Conseil scientifique, il vaudrait mieux dépister les élèves dès qu'un cas est détecté plutôt que de fermer la classe entière.

"La règle de fermeture des classes dès le 1er cas pourrait rendre la réouverture du primaire très complexe, notamment en cas de fermeture itérative d’une même classe" estime-t-il. Le Conseil recommande d'appliquer cette même règle pour les collèges et lycées sachant que les efforts à déployer seraient beaucoup moins importants pour cette population partiellement vaccinée.

Masques, seringues et capteurs de CO²

Les membres du Conseil scientifique rappelle enfin l'importance des gestes barrières basiques et l'importance du port du masque notamment lors "des moments partagés sans masque type restauration et sport en intérieur".

Du fait d'une contamination se faisant essentiellement par aérosols en lieu clos, il insiste aussi sur une bonne aération de ces espaces aidée par des purificateurs d'air et des capteurs de CO². Le ministre de l’Éducation nationale a promis d'aider les collectivités à s'équiper de ces derniers.

Enfin, le Conseil estime qu'il est "très important d'associer les lieux scolaires aux efforts de vaccination, comme cela est envisagé dès la rentrée, afin de préserver l'équité dans l'accès à la vaccination". Ce que prévoit de faire le ministère avec le déploiement de centres de vaccination mobiles à l'intérieur ou à proximité des collèges et lycées dès la rentrée.

 

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.