Accident mortel au tunnel IM2S à Monaco: le chauffard placé en détention provisoire

Ce mardi, le parquet général de Monaco a communiqué davantage sur l'accident mortel survenu ce samedi soir dans le tunnel IM2S, boulevard du Larvotto. Le chauffard, qui a percuté le conducteur d'un deux-roues, a été placé en détention provisoire. Il était ivre au moment des faits.

Thibaut Parat Publié le 10/01/2023 à 12:46, mis à jour le 10/01/2023 à 17:50
L'accident de la route s'est produit sur le boulevard du Larvotto, à la sortie du tunnel IM2S, du côté du pont de la place Sainte-Dévote. Photo Thibaut Parat

Ce samedi peu avant 23 heures, un accident de la circulation a impliqué une Mercedes de type SUV et un scooter de 500 cm3 sur le boulevard du Larvotto à la sortie du tunnel IM2S, du côté du pont de la place Sainte-Dévote.

On en sait davantage sur les circonstances. "Le conducteur du deux-roues, qui circulait sur sa voie, a été percuté par le véhicule Mercedes qui avait franchi la ligne continue et s'était déporté sur la voie opposée, se trouvant circulant à contre-sens", a communiqué ce mardi midi le parquet général de Monaco.

L'intervention des secours n'a pas permis de sauver le conducteur du scooter, dont le décès a été constaté sur place. Il était âgé de 54 ans, marié et père de deux enfants. Voiturier-bagagiste au Monte-Carlo Bay Hôtel, il venait d'achever son service et se dirigeait vers Cap-d’Ail où il résidait.

Le conducteur du SUV était ivre 

Au moment des faits, le conducteur du SUV, de nationalité étrangère et résidant en France, présentait des signes extérieurs d'ivresse. Interpellé par les hommes de la Sûreté publique, il a été placé en garde à vue des "chefs d'homicide involontaire, conduite en état d'ivresse manifeste, refus de se soumettre à un test de dépistage d'alcoolémie et refus de se soumettre à un test de dépistage de substance ou de produit stupéfiant".

Ce dimanche, sa garde à vue a été prolongée pour une nouvelle durée de 24 heures. Il a, ensuite, été déféré ce lundi soir au parquet général de Monaco pour être présenté à un juge d'instruction.  

"Le juge en charge de l'information judiciaire inculpait le conducteur des chefs d'homicide involontaire aggravé, de conduite en état d'ivresse manifeste, de refus de se soumettre à une épreuve de dépistage du taux d'alcool et de refus de se soumettre à l'injonction de dépistage préalable aux stupéfiants", poursuit le parquet général de Monaco.

Conformément aux réquisitions du parquet général, l'inculpé était placé en détention provisoire.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.