Rubriques




Se connecter à

Les conditions de validité du pass sanitaire changent à Monaco

Au vu des dernières mesures prises par le gouvernement, les conditions de validité du pass sanitaire changent.

Marie Cardona Publié le 27/11/2021 à 14:24, mis à jour le 27/11/2021 à 14:17
Illustration. Photo Monaco-Matin

En effet, dès lundi, la validité des tests PCR et antigéniques passe de 72 heures à 24 heures. "Nous en réalisons près de 3 500 par semaine", assure Didier Gamerdinger, conseiller de gouvernement-ministre des Affaires Sociales et de la Santé.

Dès lundi, les personnes n’étant pas vaccinées devront donc présenter un test PCR de moins de 24 heures pour se rendre dans un lieu où le pass sanitaire est exigé.

Pour la 3e dose

Qu’en est-il du pass sanitaire délivré aux personnes vaccinées avec l’ouverture de la 3e dose? "Le système de vérification des pass sanitaires en Principauté est le système “Tous anti covid” français. Quand le paramétrage du système français aura été modifié, tel que ça a été annoncé par les autorités françaises, nous allons être concernés de la même façon. À savoir qu’à partir du 15 janvier prochain [15 décembre pour les plus de 65 ans, N.D.L.R.], les personnes qui n’auraient pas fait leur rappel depuis plus de 7 mois verraient leur pass tourner de vert à rouge."

 

Ceci sera valable pour les détenteurs d’un pass sanitaire monégasques qui se feraient contrôler en France mais aussi sur le sol de la Principauté. "C’est la raison pour laquelle nous rappelons la nécessité du rappel vaccinal pour bénéficier d’un pass "réactivé"."

À Monaco, sont éligibles à la 3e dose les Monégasques et résidents de plus de 18 ans et vaccinés depuis plus de six mois. "Elle va être ouverte aux salariés que nous avons pris en compte. Il faut simplement que nous arrivions à gérer les demandes de nos résidents et celles de nos salariés", précise Didier Gamerdinger. Pour cela, "nous allons augmenter nos capacités et élargir nos plages horaires [au centre de vaccination à l’auditorium Rainier III, N.D.L.R.] comme nous l’avons fait en août dernier".

Pour ceux ayant un taux d’anticorps encore élevé et qui devront patienter au-delà de 7 mois pour effectuer le rappel, le gouvernement planche sur une solution. "Il y aura un document spécifique pour permettre à ces personnes de bénéficier d’un pass sanitaire valide et de différer la 3e injection. Nous sommes en train de finaliser le dispositif."

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.