Rubriques




Se connecter à

Monaco Télécom remet un chèque de 12.000 euros pour financer un potager scolaire

Monaco Télécom a remis un chèque de plus de 12.000 euros qui va permettre de finaliser ce projet pour poursuivre le travail d’éveil entamé auprès du jeune public en milieu scolaire. Des financements sont recherchés pour permettre à d'autres établissements d'en bénéficier également.

Kévin Sanchez Publié le 14/01/2022 à 11:05, mis à jour le 14/01/2022 à 18:40
Grâce à cette donation, Terrae s’assure le bon fonctionnement d’un jardin pour l’année en cours. Photo Jean-François Ottonello

Depuis six ans, des potagers fleurissent dans les écoles de la Principauté. Cette année, grâce au soutien de Monaco Télécom auprès de la Fondation Prince Albert II, de nombreux écoliers de Monaco auront l’occasion de se familiariser avec les fruits de la terre en milieu urbain.

Le but est de faire jardiner les enfants en leur expliquant, via des cours, comment poussent les légumes, la saisonnalité ou encore le fonctionnement des circuits de distribution courts.

"Je trouve que le potager c’est vraiment exceptionnel parce que ça touche les plus petits enfants à partir de 3-4 ans. Ils adorent toucher la terre, comprendre comment l’écosystème qu’ils ont devant eux fonctionne en voyant les différents insectes. Ça permet aussi de développer la patience, une vertu qui se perd aujourd’hui", remarque Jessica Sbaraglia, l’instigatrice de ce projet.

Sensibiliser la famille aux bons produits

Disposer d’un jardin n’est certes pas un luxe à la portée de tous, surtout en Principauté. Cependant, en créant ces espaces végétalisés, Jessica Sbaraglia espère planter la petite graine qui fera germer des envies de potager par-ci, par-là.

 

"Les enfants sensibilisent aussi leurs parents en repartant avec leur petit pot de graines ou un plant. Les adultes sont étonnés de voir que ça peut pousser soit sur leur balcon ou dans le jardin des grands-parents. Donc au final, on a un vrai suivi et cette sensibilisation des enfants a un impact plus grand." D’autant que les familles sont heureuses de profiter du fruit de leur dur labeur.

Un soutien indéfectible

Depuis plus d’un an et demi, Terrae, la start-up créée par Jessica Sbaraglia, est soutenue par la fondation Prince Albert II et l’Éducation nationale.

"Ce qui est important pour nous c’est aussi de travailler avec des acteurs locaux très engagés. On se réjouit d’avoir pu accompagner Jessica Sbaraglia dès le début", précise Olivier Wenden, vice-président de la Fondation Prince Albert II devant le premier potager qui a vu le jour en 2016.

Actuellement, sept jardins sont exploités dans autant d’établissements scolaires. Des vergers qui vont de 10 à 80 m2 en fonction de l’emplacement disponible. En tout, sur l‘ensemble de ces lieux d’apprentissage, plus de 2.000 enfants sont sensibilisés chaque année.

Un engagement qui a un coût. Cette année, c’est en partie avec le concours de Monaco Télécom que ce travail entamé devant le bâtiment de la Fondation Prince Albert II va se poursuivre. Pour dégager des fonds, l’entreprise a collecté l’argent économisé grâce à la dématérialisation- plutôt que l’impression- des factures mensuelles de ses clients.

 

"On considère que le fait de ne pas imprimer du papier aujourd’hui est un acte de développement durable, commente Martin Peronnet, PDG de Monaco Télécom. Et quoi de mieux que d’enseigner ce réflexe aux enfants et le faire perdurer, voire même l’amplifier chez ceux qui le porteront demain."

Trouver des financements pour plusieurs établissements

Grâce à ce don de Monaco Télécom, un nouveau jardin scolaire va voir le jour le mois prochain. Et c’est à l’école des Révoires qu’il va s’installer sur deux terrasses bien distinctes. Il représentera un total d’environ 120 m2 qui en fera le plus grand espace de culture de fruits et légumes pour les enfants.

Une grande partie du chèque apporté sera dédiée au financement des travaux, à l’entretien du jardin et la mise en place des enseignements pour les enfants.

Dans les mois et années à venir, plusieurs écoles de la Principauté- Les Carmes, Stella, FANB, les collège et lycée Albert 1er - devraient voir arriver leur potager. Ne reste plus qu’à obtenir de nouveaux financements.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.