“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

"Il faut passer la main à la nouvelle génération au chevet des océans": Robert Redford lance un appel aux décideurs depuis Monaco

Mis à jour le 27/09/2019 à 13:44 Publié le 27/09/2019 à 14:45
L’acteur américain porte un regard sévère mais lucide sur l’état dans lequel sa génération a laissé le monde.

L’acteur américain porte un regard sévère mais lucide sur l’état dans lequel sa génération a laissé le monde. Photo JFO

Monaco-matin, source d'infos de qualité

"Il faut passer la main à la nouvelle génération au chevet des océans": Robert Redford lance un appel aux décideurs depuis Monaco

Présent au 3e Gala des Océans qui s'est déroulé, ce jeudi soir, sur les terrasses du Casino de Monte-Carlo, l'acteur américain Robert Redford reste optimiste malgré la situation critique du monde. Il appelle les décideurs à passer la main à la jeune génération pour la sauvegarde des océans.

C’est à l’oreille des journalistes que Robert Redford est venu murmurer quelques mots, ce jeudi soir, sur le tapis bleu du Gala pour l’Océan.

Il se souvient de son enfance à Los Angeles en Californie, et de la croissance de la ville dans les années quarante: "J’ai réalisé à quel point j’aimais la nature et les animaux. Et j’ai bien vu que tout cela était perturbé par un développement qui devenait incontrôlable. Nous n’avons qu’une planète et il n’en reste pas grand-chose. C’est là que j’ai compris que je devais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour la préserver."

Si l’eau a coulé sous les ponts, jusqu’à la situation critique que l’on connaît aujourd’hui, le héros d’Out of Africa a bon espoir: "A quoi servirait d’être négatif, d’être pessimiste? Cela n’apporte aucun espoir. Il faut toujours être optimiste. Je crois que le monde est en action. Vous lisez les journaux, vous voyez bien ce qui se passe dans le monde. Je crois honnêtement que l’humeur a changé. Les gens sont plus attentifs quand ils voient ce qui se passe jusque dans leur jardin. Ils se rendent compte qu’ils doivent utiliser leur voix pour préserver ce qui reste du monde."

Un optimisme qui le pousse à envoyer un petit message aux décideurs: "Ce monde appartient maintenant à la nouvelle génération. Il y a beaucoup de personnes très âgées, qui ont un statut important. Mais le monde avance, et ils doivent passer la main à la nouvelle génération. Parce que c’est de leur futur qu’il s’agit. Les anciens ont eu leur tour, et on voit bien aujourd’hui ce qu’ils ont fait du monde. Ils sont si nombreux à s’accrocher à leurs postes, parce qu’ils ont peur. Mais la vie continue, il faut avancer. Ils doivent partir".

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.