Environnement, IVG, logement...: la liste Nouvelles idées pour Monaco de Daniel Boeri a présenté son programme électoral pour ces... 10 prochaines années

La liste Nouvelles idées pour Monaco, conduite par le doyen actuel du Conseil national Daniel Boeri, a présenté ce mardi ses idées forces pour les dix prochaines années.

Article réservé aux abonnés
Joelle Deviras Publié le 25/01/2023 à 07:46, mis à jour le 25/01/2023 à 13:55
Autour de Daniel Boeri, des candidats de NIM sont venus hier à l’Entrepôt, rue de Millo, pour dévoiler le programme de leur liste. Photo Jean-François Ottonello

Ils l’annoncent d’emblée: les perspectives des candidats de la liste Nouvelles Idées pour Monaco (NIM) ne sont pas à cinq ans (durée d’un mandat de conseiller national) mais à dix ans.

Peut-être espèrent-ils être élus deux fois pour que, dans dix ans, Monaco soit notamment "en pole position sur l’environnement et le climat", "adapté au travail de demain", "encore plus bienveillant et au tissu social régénéré", un pays "où l’on se loge mieux", "avec une mobilité qui améliore la qualité de vie", "en pointe sur l’égalité entre les femmes et les hommes", "aux institutions démocratiques revitalisées" et "à l’excellence numérique".

C’est le cadre du programme des NIM, un document papier de vingt pages que doivent recevoir aujourd’hui par courrier les Monégasques.

Et si Monaco se porte bien, le doyen de l’Assemblée insiste sur les défis à relever: "défis climatique, technologique, numérique et sociétaux". Le conseiller national sortant, Daniel Boeri, dit vouloir penser aux jeunes.

Être à l’écoute de tous

Et sans tarder, il cède la parole à la benjamine de sa liste: Juliette Rapaire, 27 ans. Elle veut défendre le droit des femmes, principalement réduire les inégalités salariales notamment dans le privé et créer une "maison de vie" qui serait l’équivalent d’un planning familial en France.

La jeune femme ne veut pas légiférer, mais elle veut permettre un débat public sur l’interruption volontaire de grossesse. Sans remettre en cause le rôle de l’Église catholique au cœur de l’État, elle souhaiterait que l’avortement soit "une pratique autorisée" et espère un suivi des femmes.

Valérie Laugier, qui s’était présentée il y a cinq ans sur la liste Horizon Monaco, travaille pour la mairie et livre les repas aux personnes qui en ont besoin. Elle veut faire de l’écoute la valeur fondamentale de son pays. "Je vois Monaco se fragmenter." Elle veut combattre les inégalités et la stigmatisation des personnes fragiles. "Il faut faire tomber les ceintures de honte."

Jean-Charles Tonelli, ancien conseiller national, et ardent défenseur de la cause environnementale, insiste sur l’importance de mettre en place un budget vert. "C’est un outil moderne, transparent, qu’utilise l’OCDE qui prend en compte l’aspect financier et l’impact environnemental."

Pour le candidat Gaylord Crovetto, "l’attractivité en dépend."

Avant leur grande soirée du 2 février au Grimaldi Forum, et plutôt que des meetings ou des réunions, les candidats de NIM proposent de rencontrer les Monégasques de 17 à 19 heures, à L’Entrepôt, galerie d’art de Daniel Boeri rue de Millo. Une formule qu’ils ont démarrée lundi et qu’ils jugent plus proche de leurs compatriotes.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.