Rubriques




Se connecter à

"Je demande à nos supporters de ne pas se venger": après le violent derby OGC Nice-OM, Sampaoli calme le jeu

Jorge Sampaoli, l'entraîneur de l'OM, était face à la presse ce jeudi après-midi, à deux jours du match Marseille-Saint-Etienne (samedi à 21h).

P. Machinot Publié le 26/08/2021 à 15:46, mis à jour le 26/08/2021 à 15:47
Jorge Sampaoli, l'entraîneur de Marseille, lors des débordements à Photo AFP

Le coach marseillais a bien sûr été questionné sur les violences lors du derby contre l'OGC Nice dimanche dernier. 

"Je vais répondre une seule fois sur les incidents et après on parlera football. L'histoire nous a appris que ce n'est pas admissible d'attaquer une autre personne parce qu'elle est différente ou parce qu'elle a un autre maillot, ça c'est de la discrimination, ce n'est acceptable de voir ça dans le football"

Jorge Sampaoli d'ajouter: "Nous avons eu peur dimanche. La sécurité a laissé faire, les Niçois ont applaudi. Nous sommes rentrés sur le terrain pour défendre nos joueurs. On a des enfants, je n'aime pas qu'ils voient ce spectacle. Je demande à nos supporters de ne pas se venger. Il faut surtout que cela ne se reproduise plus"

 

L'Argentin a aussi réagi à la suspension à titre conservatoire de son adjoint Pablo Fernandez qui a frappé un supporter niçois: "il a témoigné, lui même sait probablement qu'il a mal agit mais moi je peux assurer que c'est une excellente personne. On sait qu'il y a une sanction supposée contre lui alors que lui est allé sur le terrain pour que ça n'escalade pas. Les supporters étaient nombreux pour agresser, c'est difficile dans ces moments de prendre la bonne décision."

A propos de la convocation de l'OGC Nice et de l'OM par la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), l'entraineur phocéen commente: "Les deux clubs ont été convoqués alors que pour moi, seul Nice est responsable de ce qui s'est passé. L'OM n'a rien à voir avec les incidents. Les faits sont venus de l'invasion du terrain par les supporters niçois"

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.