“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

lire le journal

Marseille

C'est en direct

C'est pour vous

0
0
1600938720
Benoit Payan, adjoint à la maire de Marseille.

La Ville de Marseille demande "dix jours" avant la mise en place de "nouvelles mesures restrictives"

Un délai, avant de fermer tous les bars et restaurants de la ville de Marseille. Lors d’une conférence de presse ce jeudi matin, Benoît Payan, premier adjoint de le ville de Marseille, a exhorté l’État à "laisser dix jours de délai, avant la mise en place de nouvelles mesures sanitaires de restriction. Nous voulons que l’Etat révise ses annonces, au regard des chiffres du ministère de la santé".
1600936980
Alain Gargani, président de la CPME Sud qui représente 70.000 entrepreneurs de la Région Sud, s'indigne de la "décision unilatérale" et "sans concertation" du Gouvernement. Un "exercice brutal du pouvoir" selon lui.

"Stupéfaction et colère": le président de la CPME Sud s'inquiète des conséquences de la fermeture des bars et restaurants à Aix-Marseille

Alors que mardi dernier, Alain Gargani, président de la CPME Sud, rapportait les résultats de la dernière enquête réalisée du 1er au 15 septembre auprès de 500 entreprises de la Région dans laquelle 85% d’entre elles reconnaissaient justement avoir été impactées fortement ou modérément par l'épidémie, le coup de massue est tombé ce mercredi soir. Le Gouvernement a décidé de la fermeture pour quinze jours des bars et restaurants d’Aix-Marseille, provoquant ainsi une véritable onde de choc chez ces professionnels.
0
0
1600794000
Alain Gargani (2e en partant de la droite), président de la CPME Sud, a donné "de la voix" ce matin à Cédric Angelone (2e en partant de la gauche), coprésident du nouveau syndicat représentant les professionnels des activités événementielles.

Pourquoi les professionnels de l'événementiel ont-ils lancé l'opération "Alerte Rouge"

Dans la tourmente, les professionnels du secteur de l’événementiel, regroupés depuis mars dernier en syndicat national (SAE) et soutenus par la CPME Sud (confédération des petites et moyennes entreprises), lancent un "cri d'alarme" au Gouvernement. Ils demandent un protocole sanitaire "validé et stable" pour éviter les annulations de dernière minute comme pour la Foire de Marseille, ainsi que des mesures financières.
0
0