Gratuité des bus à Monaco: le test sera-t-il prolongé?

Dans le cadre du test de gratuité des autobus mis en place jusqu’au 27 novembre par le gouvernement princier avec le concours de la Compagnie des Autobus de Monaco (CAM), une enquête est menée pour évaluer l’impact de la gratuité sur la fréquentation des bus.

Julie Baudin Publié le 23/11/2022 à 17:44, mis à jour le 23/11/2022 à 17:44
Les bus sont gratuits jusqu’au 27 novembre. Aujourd’hui des agents du bureau d’études seront présents pour questionner les usagers. Photo Cyril Dodergny

Les agents du bureau d’études Alyce, leader français des enquêtes de mobilité, mandaté par la direction de la Prospective, de l’Urbanisme et de la Mobilité pour conduire cette enquête seront aujourd’hui encore sur le terrain pour questionner les usagers des bus.

Il s’agit de déterminer si cette mesure d’incitation au changement d’habitude de déplacement des voyageurs est efficace et répond à l’objectif du gouvernement: développer l’utilisation des transports en communs afin de fluidifier le trafic, réduire les émissions de gaz effets de serre et augmenter la qualité de vie des Monégasques, résidents, pendulaires et visiteurs de la Principauté.

Le gouvernement pas convaincu par les premiers retours d’expérience

Pour l’heure les premiers retours d’expérience ne semblent pas convaincants. Le 16 novembre dernier, lors d’une conférence de presse sur la présentation du bouclier tarifaire et les mesures d’économies d’énergie, Céline Caron-Dagioni avait en effet déclaré à propos de ce test de gratuité: "Les premiers indicateurs nous montrent qu’il n’y a pas de baisse du trafic routier. Mais le test est toujours en cours et il ne faut pas mener de conclusions trop hâtives. Pour l’instant, on a plutôt tendance à constater un report modal du piéton opportuniste qui entre dans le bus parfois juste pour un arrêt. Il faut aller au bout du test et notamment croiser ces données avec les entrées et les sorties de parkings, que nous n’avons pas encore à ce stade."

 

Le Conseil national demande que le test soit prolongé jusqu’au printemps

De son côté le Conseil national ne lâche pas l’affaire et demande au gouvernement de prolonger la gratuité des bus jusqu’au printemps 2023.

Et, sur les premiers retours d’expérience, il n’a pas la même analyse que le gouvernement.
"Un mois après le lancement du test de gratuité des bus en Principauté, que le Conseil national demandait depuis le début de la mandature, les élus de l’Assemblée et les membres du gouvernement se sont réunis, jeudi 10 novembre, afin de réaliser un point d’étape (...) L’augmentation de la fréquentation des usagers encourage les conseillères nationales et conseillers nationaux à demander la prolongation de cette mesure de gratuité jusqu’au printemps 2023. Ceci permettrait d’avoir le recul nécessaire pour analyser de manière plus pertinente l’évolution des comportements, tout en laissant davantage de temps aux résidents pour changer durablement leurs habitudes, en privilégiant une mobilité plus douce pour tous leurs déplacements en ville."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.