Rubriques




Se connecter à

Après 18 mois de travaux et 70M€ d'investissements, l'hôtel 5 étoiles JW Marriott rouvre sur la Croisette

Après 18 mois de travaux et 70 millions d'euros d’investissement, l’hôtel, anciennement Palais des festivals, rouvre ce matin. Visite guidée en images au cœur de ses nouveaux espaces.

Gaëlle Arama Publié le 24/06/2021 à 20:15, mis à jour le 25/06/2021 à 08:13
video
Après 18 mois de travaux et 70 millions d'euros d’investissement, l’hôtel, anciennement Palais des festivals, rouvre vendredi matin. Photo Patrice Lapoirie

Au terme de 18 mois de travaux, le JW Marriott rouvre ce matin! Les premiers clients -une cinquantaine de chambres réservées vont inaugurer des espaces totalement métamorphosés de ce cinq étoiles de la Croisette. "Le projet initialement de 45M€ a évolué au fur et à mesure du temps pour plus d’envergure" indique son directeur Ziad Atrissi. Et d’investissement du propriétaire. Le groupe canadien Jesta a injecté 70M€ dans cette rénovation des six étages, perturbée par la crise sanitaire.

L’effort a été récompensé. L’atmosphère est à la fois épurée, lumineuse et chic. Chargé du projet, Alain Moatti, architecte, a pris comme parti pris de faire entrer les paysages, la mer, l’Esterel, à l’intérieur de l’hôtel. Avec jeu de miroirs, jouant avec les perspectives. "L’enseigne en forme de vague est un exploit technologique. C’est le premier palace contemporain de Cannes" glisse-t-il.

Visite guidée en cinq clichés majeurs illustrant la transformation.

 

le lobby

Le lobby. Photo Patrice Lapoirie.

On l’atteint par un monumental escalier de marbre, un ascenseur ou deux escalators chics.

Suspendu sur une passerelle au sein de l’atrium historique, "comme un grand navire qui flotte" souligne l’architecte, ce lobby permet de gagner quelque 230m2.

Avec vue plongeante sur le bar et le restaurant et mobilier Knoll et Minotti, ce vaste espace est magnifié par un lustre spectaculaire, pièce d’exception qui a du être raccourci d’un quart.

 

le restaurant

Le restaurant. Photo Patrice Lapoirie.

Auparavant à l’entrée de l’hôtel, le restaurant installé dans l’atrium a pu doubler sa capacité d’accueil à 150 couverts.

Il a été rebaptisé Scalini, enseigne italienne présente à Londres, Dubaï ou Doha, ouvert midi et soir.

le bar

Le bar. Photo Patrice Lapoirie.

Très valorisé dans son lumineux écrin de bois, le bar, très moderne, distille une touche de poésie avec sa moquette signée Christian Lacroix où s’égayent oiseaux et papillons enchanteurs.

 

les chambres

Les chambres. Photo Patrice Lapoirie.

La totalité des 265 chambres dont 50 suites ont été totalement refaites: murs en miroirs ou en cuir, clichés monumentaux de stars du Festival de Cannes en iconique tête de lit, marbre dans les salles de bain aux douches italiennes...

Six couturières ont travaillé durant deux ans pour fabriquer rideaux et plaids, tous sur mesure.

Les prix des nuitées ont légèrement augmenté. Compter 800€ la nuit en août par exemple.

la cuisine

Totalement neuve, elle s’ouvre en mode show sur la salle de restaurant.

 

Le chef Frédéric Gigou dispose désormais d’un outil performant et de 140m2 d’espace de travail pour régaler les clients.

La cuisine. Photo Patrice Lapoirie.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.