“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Municipales 2020 à Beausoleil: Le désistement de Fouab fait réagir Manfredi

Mis à jour le 12/02/2020 à 12:09 Publié le 12/02/2020 à 13:30
Reda Fouab assume son choix d’avoir rejoint Gérard Spinelli, moins de deux mois après avoir proposé ses services à Stéphane Manfredi. Un choix, dit-il, non pas « par défaut mais par conviction ».

Reda Fouab assume son choix d’avoir rejoint Gérard Spinelli, moins de deux mois après avoir proposé ses services à Stéphane Manfredi. Un choix, dit-il, non pas « par défaut mais par conviction ». archives Nice-Matin

Municipales 2020 à Beausoleil: Le désistement de Fouab fait réagir Manfredi

Le désistement de Reda Fouab dans la course à la mairie de Beausoleil et son ralliement à Gérard Spinelli n’ont pas manqué de faire réagir Stéphane Manfredi, le deuxième candidat aux élections municipales.

« Nous regrettons cette décision qui n’est pas une bonne nouvelle pour le débat démocratique. Reda Fouab avait posé un constat juste sur la mauvaise gestion du maire de Beausoleil, il y a près d’un an en annonçant son engagement, a-t-il réagi par voie de communiqué. Malheureusement, les bonnes idées ne sont pas toujours suivies d’effet. Reda Fouab n’a pas su convaincre de son projet et ses multiples errements n’en sont que la triste démonstration. »

« J’ai fait le bon choix »

Avant de proposer ses services au maire sortant, Reda Fouab avait tenté une approche avec Stéphane Manfredi. Le 5 décembre dernier, dans un échange écrit, il se disait prêt à renoncer à une candidature pour faire campagne pour l’ancien prêtre et ex-collaborateur de Gérard Spinelli. Sans volonté, toutefois, de se placer sur la liste mais motivé par le désir de créer une association d’intérêt local pour les jeunes. Stéphane Manfredi n’a pas donné suite à cette proposition. « Nous l’avions encouragé à poursuivre son combat. Il n’en a rien fait et a préféré aller négocier un accord avec le maire sortant qu’il avait pourtant tant vilipendé », poursuit Stéphane Manfredi.

Sur le réseau social Facebook, Reda Fouab donne une autre version des faits. « Je lui avais proposé de faire une alliance commune. Je le pensais sincèrement capable d’avoir une écoute envers les jeunes. Il m’a alors clairement avoué que ses priorités étaient ailleurs. Il m’a alors conseillé de maintenir ma candidature afin d’affaiblir le maire sortant », explique-t-il. Un conseil que n’appliquera pas Reda Fouab. Entre-temps, ce dernier a rencontré Gérard Spinelli et les deux hommes auraient conclu « un pacte » (1) pour les jeunes. Un choix, dit-il, non pas « par défaut mais par conviction. » « Conscient des erreurs passées, il sait aujourd’hui qu’une action doit être menée pour ces personnes oubliées », poursuit le jeune homme. Reda Fouab fera donc campagne pour Gérard Spinelli mais il ne sera finalement pas intégré à sa liste. « Cela n’a jamais été au centre des discussions et cela ne le sera pas. » Cible, selon ses dires, « d’attaques odieuses » sur les réseaux sociaux, Reda Fouab martèle « que ces attaques prouvent que j’ai fait le bon choix ».

Réponse dans les urnes.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.