Rubriques




Se connecter à

Plus de 160 auteurs sont attendus pour le 11e Salon du livre de Monaco

Pour la onzième édition, et la première au Grimaldi Forum, les têtes d’affiches seront notamment David Foenkinos, Pierre Assouline, Anne Parillaud ou Bernard Werber.

CEDRIC VERANY Publié le 14/04/2022 à 11:42, mis à jour le 14/04/2022 à 11:40
161 auteurs sont attendus ce week-end au Grimaldi Forum Photo archives Monaco-Matin

C’est un arbre verdoyant qui prend la pose sur l’affiche. Comme pour montrer en ce printemps 2022, que le salon du livre de Monaco a bien grandi. Pour sa onzième édition, ce week-end, 16 et 17 avril, la manifestation prend ses quartiers au Grimaldi Forum. Un espace qui abritera la centaine d’auteurs attendue tout le week-end. Précisément 161 avec les ajouts et annulations de dernière minute.

L’équipe des Rencontres littéraires Fabian Boisson, qui a fait naître et organise la manifestation depuis plus d’une décennie, rassemble pour ce onzième rendez-vous, quelques belles têtes d’affiche. Parmi les auteurs best-seller : David Foenkinos, Pierre Assouline, Yasmina Khadra ou Bernard Werber occuperont l’espace VIP.

Mélange des genres

À leurs côtés, plusieurs invités dans différents genres présenteront leurs productions. Il sera question de cinéma avec l’actrice Anne Parillaud qui signe un roman ou la biographe Clara Laurent qui a consacré son dernier projet à la comédienne Josiane Balasko. De mode avec Marie Ottavi, auteur d’une riche biographie sur Karl Lagerfeld et Sylvana Lorenz, qui raconté sa collaboration sur plusieurs décennies avec Pierre Cardin. Le fils de Joséphine Baker, Brian Bouillon Baker, viendra parler de son livre de souvenirs sur sa mère.

 

Le deuxième tour des élections présidentielles en France pourra permettre de parler politique avec Gaël Tchakaloff qui a suivi le couple Macron pendant deux ans et en a livré un récit dans un livre paru il y a quelques mois. Ou encore le journaliste Éric Naulleau, ex-comparse d’Éric Zemmour à la télévision.

D’autres fidèles de la manifestation sont attendus: l’historien Georges Vigarello, la journaliste Christelle Crosnier, le pédopsychiatre Marcel Rufo, l’avocat Emmanuel Pierrat, la psychanalyste Caroline Weill…

Et tous les invités prendront part à des conférences et débats qui ponctueront les journées de samedi et dimanche pour échanger lors de cafés littéraires.

Parmi les nouveautés, l’espace au Grimaldi Forum permettra au salon de s’organiser par thématique : beaux livres, biographies, histoire, polar, politique, économie, romans, poésie, sociologie… et notamment une section pour les ouvrages en langue étrangère. Mais aussi des rayons inédits consacrés à la BD et au manga. Et un espace jeunesse complétera l’offre, pour permettre aux familles de trouver leur bonheur.

Danielle Freeman Attendoli, une inconditionnelle du Rocher pour forger son invincible conviction. Photo J.-M. F..

Danielle Freeman Attendoli présentera son "plaidoyer pour l’humanité"

Il y a entre les façons infinies d’écrire l’Histoire, un excellent exemple. C’est l’ouvrage d’une auteure du Rocher Petit résumé pour une Grande Histoire, de Danielle Freeman Attendoli (L’ouvrage sera présenté au XIe Salon international du Livre de Monaco, samedi 16 et dimanche 17 avril, Espace Diaghilev au Grimaldi Forum, de 10h30 à 18 heures., ndlr). Cette femme a laissé libre cours à son avidité pour la philanthropie en se référant à nouveau aux mondes passés, présents et à venir.

Aujourd’hui, fascinée par ses découvertes, elle présente un texte condensé sur 356 pages. Cependant, il ne faut pas rapprocher cette trajectoire épistolaire d’un simple cheminement annoté "pour les nuls" où sont sommairement énumérés les grands récits et exploits, à partir de l’homo habilis jusqu’à l’homo sapiens.

Le lecteur a tout plaisir de s’imprégner d’une plume, caustique parfois, trempée dans un vécu où foisonnent ces personnages qui nous ont précédés et entrés dans la "légende des siècles" chère à Victor Hugo, avec leurs vices, leurs vertus, leurs connaissances, leurs erreurs, leur popularité...

En sera-t-il de même avec ceux qui nous suivront? En unissant la chronologie des événements antécédents aux ères futures, l’historienne a trouvé matière à inquiétude en deux temps: "D’où venons-nous? Où allons-nous?"

Analyses et explications des sociétés

Pour son lectorat, Danielle Freeman Attendoli s’est mise en quête de quiétude afin de lui faire partager ses analyses et explications des sociétés. Comme en témoigne l’insistance avec laquelle cette femme ne cesse de décliner au fil des chapitres l’espace, le temps, le mythe, la philosophie, la religion et l’homme. Cet entrecroisement joue un rôle essentiel pour fonder son approche aux raisonnements scientifiques.

Évidemment, d’emblée elle se réfère à l’anthropologie depuis l’Antiquité afin d’expliquer les différentes différences culturelles. Autant d’éléments conceptuels qui la confortent sur la hiérarchie des civilisations dans leurs volontés de domination. Il y a également ce regard pertinent à travers le prisme du système religieux et social de l’Inde védique.

Appliqué à d’autres théories, il concourt d’abord aux craintes d’oubli, d’aliénation, de déshumanisation. L’impact est terrible! Mais l’auteur ne cède pas à la névrose obsessionnelle. En fin d’ouvrage, elle prescrit l’onguent souverain. Un baume universel, quoiqu’imparfait, pour inverser les maux.

Serait-ce suffisant pour passer de l’uniformité à la diversité de l’homme afin d’aboutir à sa libération? Faut-il abonder dans son credo littéraire où il est question d’espoir avec le déploiement des forces "numériques pour intensifier et accélérer son humanisation"? Dont acte.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.