“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Affaire Pastor: pourquoi l'avocat du gendre de la milliardaire monégasque demande le renvoi du procès

Mis à jour le 23/02/2020 à 09:35 Publié le 23/02/2020 à 09:00
Le gendre de Hélène Pastor est accusé d’avoir commandité son assassinat. Il continue à le nier.

Le gendre de Hélène Pastor est accusé d’avoir commandité son assassinat. Il continue à le nier. Photos DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Affaire Pastor: pourquoi l'avocat du gendre de la milliardaire monégasque demande le renvoi du procès

Le nouvel avocat de Wojciech Janowski demande le renvoi du procès prévu du 2 au 27 mars à Aix-en-Provence, invoquant son état de santé précaire. Cinq accusés attendent d’être rejugés.

C’est l’autre grand procès de la Côte d’Azur en cette fin d’hiver.

Lundi 2 mars, le jour où s’ouvrira à Nice le procès de la fusillade au lycée Tocqueville de Grasse, une autre affaire criminelle revient devant la cour d’assises. Sans doute la plus retentissante de la décennie écoulée dans notre région. Mais ce rendez-vous risque d’être manqué.

>> RELIRE. Vous n'avez rien suivi à l'assassinat d'Hélène Pastor en 2014 à Nice? On rembobine l'affaire

L’affaire Pastor est attendue du 2 au 27 mars par la cour d’assises d’appel des Bouches-du-Rhône. Cinq des dix accusés jugés, déjà à Aix-en-Provence à l’automne 2018, doivent l’être à nouveau.

Au premier chef Wojciech Janoswki, considéré comme le commanditaire d’un double assassinat. Mais il ne serait plus en état de comparaître. Selon nos informations, Janowski est hospitalisé à Marseille depuis une semaine.

>> RELIRE. Affaire Pastor: l’énigmatique et surréaliste Monsieur Janowski

Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour sa complicité dans les assassinats de sa belle-mère, la milliardaire monégasque Hélène Pastor, et de son majordome Mohamed Darwich, Wojciech Janowski avait interjeté appel.

Le procès attendu à Aix-en-Provence risque d’être ajourné.

Expertise cruciale

"À l’ouverture du procès, je solliciterai le renvoi pour raison médicale", confirme son nouvel avocat, Me Jean-Jacques Campana (qui succède à Erik Campana, puis au tandem Eric Dupond-Moretti - Luc Febbraro).

>> RELIRE. Affaire Pastor: le gendre porte plainte contre Dupond-Moretti

"Mon client a été soigné pour un cancer colorectal. Il a ensuite fait deux malaises et un accident vasculaire cérébral, qui le laisse actuellement hémiplégique. Il a beaucoup de mal à parler et ne peut manifestement supporter plusieurs semaines de procès."

Une expertise médicale a été demandée par le président de la cour d’assises, Jean-Luc Tournier. Wojciech Janowski se demande s’il n’est pas victime d’une récidive de son cancer. Mais impossible pour l’instant de procéder à une coloscopie. Les médecins estiment que le patient n’est pas en état de supporter une anesthésie.

Wojciech Janowski, et les cinq avocats dont il s’est adjoint les services, sont donc suspendus au rapport de l’expert. Ils ne sont pas les seuls.

Trois perpétuités

"Je reste avec un gros point d’interrogation que j’aimerais bien lever", confie Me Bruno Rebstock, l’avocat de Al-Haïr Hamadi. C’est ce dernier qui avait fait le guet, le 6 mai 2014, devant l’hôpital L’Archet à Nice, lorsque le tireur a fait feu sur la voiture d’Hélène Pastor, conduite par Mohamed Darwich.

"Il a toujours reconnu sa participation. Il attend que la peine soit en concordance avec son degré de culpabilité", explique Me Rebstock.

En première instance, Hamadi avait écopé de la réclusion criminelle à perpétuité. Tout comme Janowski. Tout comme Samine Saïd Ahmed. Différence notable: ces deux derniers nient les faits.

Pascal Dauriac, le coach sportif de Janowski, avait écopé de 30 ans de réclusion criminelle pour avoir orchestré l’attaque. Dauriac a toujours reconnu ses torts, et espère une peine plus clémente en appel.

Un cinquième accusé, Omer Lohoré, doit comparaître à leurs côtés. Identifié comme le complice qui avait soufflé le nom du tueur à la dernière minute, il avait été acquitté en première instance. Pour lui aussi, le parquet général a fait appel.

Procès-fleuve

Me Rebstock estime bien réel le risque d’un renvoi du procès. Car en cas de défection de Janowski, il s’opposera "à une demande de disjonction. Je refuse qu’Hamadi soit jugé en son absence".

Au vu de l’engorgement judiciaire, en cas de report, un tel procès ne reviendrait probablement pas avant 2021.

Autre grain de sable dans la machine des assises: l’avocat du tireur présumé aurait renoncé à le défendre. Mais à ce stade, ce deuxième procès Pastor reste programmé, avec pas moins de 80 témoins et 10 parties civiles.

Parmi eux, Gildo Pallanca, le fils d’Hélène Pastor. "Sauf élément imprévu, et notamment le rapport d’expertise, le procès commencera le 2 mars. Quitte à ce que le renvoi soit ordonné à ce moment-là", considère son avocat, Me Gérard Baudoux.

Selon lui, Gildo "s’interroge sur l’intérêt de l’appel interjeté par Janowski", estimant que "l’issue du procès, pour lui comme pour les autres protagonistes, ne peut qu’être la même qu’en première instance. Mais peut-être attend-il un éclaircissement du positionnement de sa sœur vis-à-vis de Janowski".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.