Rubriques




Se connecter à

VIDEO. A Monaco, les ados maîtres de la boîte de nuit

Samedi soir, au Grimald Forum, les adultes étaient interdits de "dancefloor"... Le temps d'une "Teens party", les ados ont pu s'éclater en boîte. Sans alcool, évidemment.

Axelle Truquet Publié le 17/11/2014 à 07:41, mis à jour le 17/11/2014 à 11:32
Teens Party
Grosse ambiance à la Teens Party, l’une des premières soirées en discothèque pour les adolescents. Cyril Dodergny

Samedi soir, au Grimald Forum, les adultes étaient interdits de "dancefloor"... Le temps d'une "Teens party", les ados ont pu s'éclater en boîte. Sans alcool, évidemment.

La dernière soirée du MICS (Monaco International Clubbing Show, la grand-messe du monde de la nuit) s’est déroulée samedi soir. Une discothèque avait été installée le temps du salon dans le Grimaldi Forum.

Et les clubbeurs n’ont pas manqué le rendez-vous. Une file d’attente s’étendait sur plusieurs dizaines de mètres sur le parvis... pourtant il n’était que 18 heures ! Ces fêtards-là avaient tous moins de 18 ans – c’était la condition sine qua non. Ils ont assisté à la "Teens Party", une soirée dédiée uniquement aux mineurs

 

« J’ai lancé ce concept il y a trois ans, raconte Maxime Douce. L’idée est de permettre aux ados de sortir un peu comme les adultes mais dans des endroits qui leur sont dédiés.Cela permet de sécuriser les parents.Nous contrôlons toutes les pièces d’identité à l’entrée. Et nous fouillons les sacs aussi parce que l’alcool est évidemment interdit.Le vestiaire est obligatoire donc ils ne peuvent rien faire rentrer dans la salle. Au début, les agents de sécurité trouvaient régulièrement des bouteilles mais maintenant les participants connaissent le principe et ne tentent plus

Dress code : classe

Si la Teens party a trois ans, c’était la première fois qu’elle était reprise dans le cadre du MICS. Opération gagnante : la salle était bondée.1500 jeunes de 13 à 17 ans avaient fait le déplacement.Ils s’étaient mis sur leur 31.

Soirée pour ados à Monaco: une boîte de nuit... par nice-matin  

 

Coupe ultra-structurée et tonnes de gel dans les cheveux, petite chemise ou t-shirt à la mode pour les garçons.

Mini-robes moulantes pour les filles, version escarpins pour les plus téméraires ou baskets pour celles qui n’assument pas encore totalement.

D’exactes répliques de leurs aînés. C’est que le challenge était de taille.Il fallu être le(a) plus beau(elle), se faire remarquer mais aussi séduire la vedette de la classe...

Pour une vingtaine d’euros, ils ont pu profiter d’un open-bar.Boissons à volonté et toujours sans alcool.

« Nous avons trois DJ (Verymores, Chris Simple et Crazy Castle, Ndlr) dont un a moins de 18 ans.C’est une manière de l’aider à se lancer mais surtout de coller parfaitement aux goûts de ce public », détaille Maxime Douce.

 

Ce dernier est encore étudiant, en école de commerce forcément. Il n’a « que » 21 ans.Un atout finalement. « J’ai lancé ce concept à 18 ans.Paradoxalement, on m’a pris au sérieux justement parce que j’étais jeune et que donc je connaissais parfaitement les attentes de cette tranche d’âge.»

Au fil des ans et des soirées, sa réputation s’est assise. Les parents n’hésitent pas à laisser leurs ados y participer. Ils savent qu’ils ne boiront pas d’alcool et qu’ils seront bien encadrés.

De 18 heures à 22 heures, les jeunes se sont approprié la discothèque du MICS.Mais après, il a fallu laisser la place aux adultes qui n’ont pas boudé leur plaisir non plus.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.