“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Quatre mois ferme pour avoir escroqué l'entreprise Universal à Monaco

Mis à jour le 08/06/2012 à 09:24 Publié le 08/06/2012 à 07:00
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Quatre mois ferme pour avoir escroqué l'entreprise Universal à Monaco

La société Reed Midem, organisatrice des grands salons professionnels comme le Mip Com, le Midem et autres, était au rang des parties civiles à la dernière audience du tribunal correctionnel.

La société Reed Midem, organisatrice des grands salons professionnels comme le Mip Com, le Midem et autres, était au rang des parties civiles à la dernière audience du tribunal correctionnel.

Car le leader mondial dans l'organisation des marchés professionnels internationaux s'est estimé victime d'escroqueries pratiquées par un ressortissant américain, John Randall Lassiter, lors du Mip Com 2010 à Cannes. Il est rarissime qu'une infraction commise en France soit évoquée devant la justice monégasque !

En fait, le prévenu, un quinquagénaire natif de Chicago et absent à l'audience, «proposait, d'après la partie civile, de l'hébergement lors des grandes manifestations cannoises, avec des demandes de paiements anticipés sur des chambres ou prestations hôtelières qui n'existaient pas. Nous l'avons appris par nos clients qui ont été contactés par courriels et se sont fait escroquer au final par de fausses réservations ou des services bien moindres que prévus. Notamment la société « Universal » qui a payé lors du Mip Com 9.000 € pour rien... »

Mécanisme bien rôdé

Au président Jérôme Fougeras-Lavergnolle* de demander « comment cet homme a pu s'infiltrer aussi facilement dans le système ? » Pour la société parisienne, « il s'est inscrit chez nous sous une fausse identité. Il a pu dès lors avoir accès à l'intégralité de notre banque de données. »

A Me Laurent Poudevigne, du barreau de Paris et avocat de Reed Midem, de rajouter : « Comme la major a réglé par chèque, nous avons pu remonter jusqu'à M. Lassiter qui l'a déposé sur son compte de la Société Générale en Principauté. Je remercie le parquet général de Monaco de me permettre de réclamer le préjudice subi par les parties civiles. Car le dossier pénal est toujours entre les mains du tribunal de Créteil. Vous êtes la première juridiction en Europe à instruire l'affaire. »

Le procureur Michaël Bonnet a parlé « d'une personne qui est à elle seule une organisation internationale liée à l'escroquerie. C'est un mécanisme bien rodé où toutes les sociétés sont inexistantes. En fait, Monsieur encaisse les fonds sur ses comptes pour les renvoyer aux États-Unis! Il use et abuse des frontières pour favoriser l'opacité. Un an de prison avec mandat d'arrêt ! »

Le tribunal condamnera John Randall Lassister à quatre mois ferme par défaut et rejettera la constitution des parties civiles.

Mais comment la justice monégasque peut-elle être compétente pour une escroquerie commise en France ? D'autant que Reed Midem a porté plainte à Créteil puis a saisi le procureur général à Monaco... Monaco est seul compétent pour les faits de recels d'escroqueries. L'escroquerie proprement dite restera du ressort de la justice française. Quant à l'amnistie princière pour des faits constitués avant le mariage, elle est sans effet pour des peines de plus de trois mois ou d'un an avec sursis.

*MM. Florestan Bellinzona et Sébastien Biancheri, assesseurs.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.