“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

VIDEO. Denis Cippolini: "Il faut ouvrir les terrasses sans délai"

Mis à jour le 17/04/2021 à 08:59 Publié le 17/04/2021 à 13:15
Président de la Fédération de l’hôtellerie-restauration Nice Côte d’Azur, Denis Cippolini était ce samedi à 13h l'invité d'Emotion à la Une, l'émission de la rédaction de Nice-Matin sur Radio Emotion.

Président de la Fédération de l’hôtellerie-restauration Nice Côte d’Azur, Denis Cippolini était ce samedi à 13h l'invité d'Emotion à la Une, l'émission de la rédaction de Nice-Matin sur Radio Emotion. Photo D. Cx

Je découvre la nouvelle offre abonnés

VIDEO. Denis Cippolini: "Il faut ouvrir les terrasses sans délai"

Président de la Fédération de l’hôtellerie-restauration Nice Côte d’Azur, Denis Cippolini était ce samedi 17 avril à 13h l'invité d'Emotion à la Une, l'émission de la rédaction de Nice-Matin sur Radio Emotion.

"Nous avons été les premiers à fermer et nous serons les derniers à rouvrir!"

Comme ses confrères, Denis Cippolini, président de la Fédération de l’hôtellerie-restauration Nice Côte d’Azur, commence à trouver le temps long.

"Je ne suis ni médecin, ni Nostradamus, mais ce que je sais, c’est qu’il nous faut une date de reprise au plus vite, pour nous, pour nos salariés et nos fournisseurs. Tout le monde est prêt!"

À l’image de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih), sa fédération, le patron niçois réclame la réouverture sans délai des terrasses des restaurants, ainsi que des salles de restaurant et de petit-déjeuner des hôtels.

"C’est le seul moyen pour attirer des clients et relancer une activité économique ô combien importante dans la région."

Pour Denis Cippolini, la mise en place éventuelle de nouvelles règles par le gouvernement ne saurait en aucun cas constituer un obstacle à la réouverture des hôtels ou des restaurants.

"Sur la question des protocoles, nous avons respecté tout ce qui a été demandé depuis le 2 juin 2020. La seule chose qui pourrait changer, c’est la mise en place d’un QR code à l’entrée des établissements à la place des carnets dans lesquels les gens indiquaient leurs coordonnées."

Impatient de voir arriver enfin des perspectives et des éléments de calendrier, Denis Cippolini est inquiet pour les professionnels du tourisme.

"Il y a énormément de sinistrose. Tout le monde en a marre. On veut pouvoir commencer à revivre et à recevoir des gens. Notre métier est fait de convivialité. C’est ce qui nous manque le plus."

"Tout le monde a besoin d’une vie normale"

Découvrir à la télé des images du déconfinement dans d’autres pays influe forcément sur le moral des troupes.

"Quand on voit des gens en terrasse en Angleterre, ça donne envie. Quand on voit ces restaurants ouverts en Espagne, fréquentés par des Français de surcroît, ça donne envie aussi. Tout le monde a besoin d’une vie normale. Il ne sera pas plus dangereux d’être attablé à la terrasse d’un restaurant en respectant la distanciation qu’en étant assis en rang d’oignons sur un parapet en train de manger un sandwich, ce qu’on voit tous les jours autour de nous."

Réécoutez Émotion à la Une avec Sébastien Olharan sur www.radioemotion.fr. Radio Emotion, sur 105.3 (Nice-Cannes) et 100.5 (Monaco-Menton)


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.