“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Un réveillon en petit comité, pas de ruée sur les tests... ce que recommande le gouvernement pour le réveillon de Noël

Mis à jour le 10/12/2020 à 19:48 Publié le 10/12/2020 à 19:47
Olivier Véran, le ministre de la Santé

Olivier Véran, le ministre de la Santé Photo AFP

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Un réveillon en petit comité, pas de ruée sur les tests... ce que recommande le gouvernement pour le réveillon de Noël

Lors de sa conférence de presse, Jean Castex était accompagné par Olivier Véran, ministre de la Santé. Tous deux ont rappelé les recommandations des autorités sanitaires, pour les retrouvailles en famille, lors du réveillon de Noël.

La limite des 5.000 cas positifs par jour ne pouvant être atteinte au 15 décembre prochain, le gouvernement a revu sa copie de calendrier de déconfinement et appelé les français à la plus grande vigilance pour éviter une troisième vague et un troisième confinement.

Si la France passera sous couvre-feu avancé, dès le 15 décembre, la soirée de Noël sera, quant à elle, libre de tous déplacements et réunions en famille. Reste que la situation sanitaire dictant sa loi au gouvernement, celui-ci a émis des recommandations à l'attention des Français, pour le réveillon de Noël. 

Pas plus de six adultes à table 

C'est une recommandation qui court depuis plusieurs jours et que le Premier ministre a rappelé: ce réveillon de Noël devra se tenir en comité restreint avec pas plus de six adultes à table.

L'idée est de limiter les contacts, et ainsi, la circulation du virus, tout en permettant aux personnes de se retrouver en famille. A noter que le 24 décembre, les déplacements seront autorisés, sans attestation. 

Eviter LA RUéE SUR LES TESTS avant de réveillonner

Si l'idée de se faire tester avant de partir rejoindre sa famille peut sembler une bonne idée, Olivier Véran a douché ce type d'intentions. En effet, il estime qu'il y a un "risque de surprotection", à se faire tester avant Noël. Selon lui, il comporte un risque que le test soit négatif mais que l'on soit tout de même porteur du virus. De fait, on serait donc contagieux, au moment même des festivités. "Le danger est que les personnes soient testés négatif, se pensent protégées et partagent le quotidien des autres personnes, alors que le virus est là", a-t-il dit.

Autre argument avancé: "il faut éviter l'engorgement des laboratoires" qui devront aussi prendre en charge, les malades symptomatiques. En d'autres termes, priorité aux personnes symptomatiques dans les laboratoires. "S'il vous plait, n'utilisez pas le test comme un totem d'immunité", a même imploré Olivier Véran.

Pas de trêve de Noël sur les gestes barrières, donc. 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.