Les RTT non prises par les salariés bientôt payées par l'employeur?

Selon nos confrères de La Dépêche, les RTT non prises pourraient bientôt être payées par l'employeur à la demande du salarié. La majorité présidentielle propose de payer les RTT en les défiscalisant.

La rédaction Publié le 21/07/2022 à 10:12, mis à jour le 21/07/2022 à 14:44
Cette proposition faisait également partie du programme de Valérie Pécresse, candidate LR à la dernière élection présidentielle. Dylan Meiffret/Nice-Matin

Une nouvelle solution pour améliorer le pouvoir d'achat des Français? Selon nos confrères de La Dépêche, les RTT non prises pourraient bientôt être payées par l'employeur à la demande du salarié. 

Cet amendement est porté par le groupe Renaissance à l'Assemblée nationale. Il sera débattu lors de l'examen du projet de loi de finance rectificative qui démarre jeudi 21 juillet au Parlement. 

Toujours d'après La Dépêche, sont concernées "les RTT non prises et acquises entre le 1er janvier 2022 et le 31 décembre 2023". 

 

Une proposition portée par Valérie Pécresse pendant la campagne

Ce système avait déjà été mis en place fin 2007 sous Nicolas Sarkozy avec la possibilité de se faire racheter jusqu'à dix jours de RTT non prises sans cotisations sociales et fiscales.

Cette proposition faisait également partie du programme de Valérie Pécresse, candidate LR à la dernière élection présidentielle. "Je veux qu'on puisse convertir ses RTT en salaire sans limite", avait-elle annoncé.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.