Rubriques




Se connecter à

Un boxeur opéré en urgence après un combat à Monaco

Geoffrey Trimoreau, boxeur licencié à Monaco, faisait ses débuts professionnels ce mardi soir dans le cadre du Sportel. Il a été arrêté par l’arbitre au troisième round. Le boxeur a été opéré en urgence à l’hôpital Pasteur à Nice. Ce jeudi, il va nettement mieux.

Romain Laronche Publié le 07/10/2021 à 13:24, mis à jour le 07/10/2021 à 13:37
Geoffrey Trimoreau a fait ses débuts comme boxeur professionnel mardi. (DR) Système / Nice Matin

Ce devait être un grand moment pour lui. Geoffrey Trimoreau faisait ses débuts chez les professionnels mardi soir à Monaco, dans le cadre d’un gala de boxe organisé au Fairmont hôtel, en marge du Sportel. Malheureusement, le poids lourd de 31 ans a été arrêté par l’arbitre à l’issue du troisième round. Touché mais conscient, il a été transporté à l’hôpital Pasteur à Nice, où il a été opéré en urgence, d’un hématome sous-dural.

Ce jeudi, le boxeur originaire du Mans va nettement mieux. "Sa famille est à ses côtés" explique Jean-Marc Toesca, son entraîneur dans la structure professionnelle Team Ambitious. "Il est assis, il mange, il a passé une bonne nuit. Son visage n’a pas la moindre égratignure, il récupère petit à petit, et n’a pas été inconscient à sa sortie ring", tient à préciser son coach.

Son entraîneur: "Il était prêt, je n’avais aucun doute là-dessus"

Car sur les réseaux sociaux, certains commentaires faisaient état que son boxeur, qui n’avait jamais boxé en amateur, n’était pas prêt pour ce type de combat. "Cela fait un an et demi que je l’entraîne et huit mois qu’il est à Beausoleil et s’entraîne six fois par semaine", reprend son coach. "Geo a de grosses aptitudes, il est doué, a une équipe professionnelle autour de lui et j’avais choisi un adversaire à sa portée, professionnel depuis le mois d’août seulement. Il était prêt, je n’avais aucun doute là-dessus, c’est seulement la fatalité".

 

Face à lui, l’Ukrainien Oleksiy Timchenko était également "un débutant" selon Laurent Puons, le président de la Fédération monégasque de boxe. "Il n’avait que deux combats, une victoire et une défaite. Et c’était un combat très équilibré, sans coups violents échangés, qui ne devait compter que quatre rounds. Nous avions les tests médicaux de Geoffrey Trimoreau, il n’y avait aucun souci. Malheureusement, la boxe peut être un sport à risques, mais l’organisation a été parfaite. Il y avait un médecin-réanimateur qui l’a pris en charge tout de suite. Ailleurs qu’à Monaco, l’issue aurait pu être différente..."

Deux jours après le combat, le Manceau "se remet très vite" selon son entraîneur, qui attend des nouvelles plus précises ce vendredi, avant d’envisager une sortie de l’hôpital pour son boxeur.

 

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.