“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

"Charles est toujours le même qu’au collège": les amis du pilote Charles Leclerc se confient

Mis à jour le 23/05/2021 à 11:49 Publié le 23/05/2021 à 11:47
Autour de Charles, une bande de fidèles amis : Joris, Riccardo, Nicolas, Guillaume, Alex, Hugo et Thomas.

Autour de Charles, une bande de fidèles amis : Joris, Riccardo, Nicolas, Guillaume, Alex, Hugo et Thomas. Photo DR

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

"Charles est toujours le même qu’au collège": les amis du pilote Charles Leclerc se confient

Depuis les années collège, sept amis de Charles Leclerc suivent son évolution dans le milieu auto. Une amitié qui n’a jamais chaviré en une décennie, même avec son statut de pilote star de Ferrari.

La bande des huit. Inséparables depuis une décennie, depuis les années collège à Charles-III. "J’ai connu Charles en 6e, on était presque ennemis, se marre Joris. On était amoureux de la même fille et donc en concurrence. Jusqu’à ce qu’on se rende compte qu’aucun ne gagnerait."

"Beaucoup de sacrifices"

C’est en classe de 4e que le clan se forme réellement. Dans la salle de cours, la chaise de Charles Leclerc est souvent vide. Non pas que l’ado soit un adepte de l’école buissonnière. Mais le sport automobile - en l’occurrence le karting à l’époque - fait déjà partie intégrante de sa vie.

"Soit il s’entraînait sur la piste de Brignoles, soit il partait pour des compétitions, parfois à l’étranger. Au lycée, on le voyait encore moins. A son âge, il a dû faire beaucoup de sacrifices, confirme Nicolas. C’est maintenant qu’il est en Formule 1, dans un milieu où tout est organisé, qu’on le voit davantage."

"Quand il revenait en cours, il était parfois un peu largué, mais les profs étaient compréhensifs", embraye Thomas.

Ses amis partagent les victoires du jeune pilote, mais aussi ses craintes pour son avenir dans le milieu auto. "Il a connu des doutes en lien avec les moyens financiers. Il se demandait comment il allait pouvoir continuer, car le karting coûtait cher. Et puis, il y a eu de bonnes nouvelles et la machine a commencé à tourner", poursuit Nicolas, fier de son pote.

"On n’en parlait pas souvent de la F1, mais on savait tous que c’était son objectif, notamment pour remercier son père pour tout ce qu’il avait fait", raconte Joris.

Perchés sur un balcon au-dessus de la montée d’Ostende, les amis de Charles Leclerc donnent de la voix.
Perchés sur un balcon au-dessus de la montée d’Ostende, les amis de Charles Leclerc donnent de la voix. Photo Dylan Meiffret

"En kart, il bat toujours le record de la piste"

En dehors de l’asphalte et de l’enceinte scolaire, les huit garçons font les "400 coups". Les restaurants au Stars ‘N’Bars, les premières soirées, les étés à se dorer la pilule et plonger au Solarium, les vacances aux quatre coins du monde, les sessions de karting chaque année.

"C’est bien simple, où qu’on aille, il bat le record de la piste à chaque fois, se marre Hugo Micallef. On a beau le suivre à la trace, il nous met plusieurs secondes dans la vue. On est à la rue", confirme Thomas.

Les années passent, les routes professionnelles divergent mais l’amitié, elle, ne faillit pas.

La Formule 1, et toute la notoriété que l’habit rouge de Ferrari peut apporter, ne monte pas à la tête du Monégasque.

"Il n’a rien d’une star"

Tous le décrivent modeste, les pieds sur terre, capable de faire son autocritique sur ses performances - bonnes ou moins bonnes - sur le circuit.

"Dans l’intimité, il n’a vraiment rien d’une star. Il ne se la raconte pas. Même s’il a changé de statut social, il est comme on l’a connu en 4e. Ce qui fait la force de tout sportif qui réussit, c’est son entourage, martèle Hugo, boxeur. De l’extérieur, on voit que sa famille est bienveillante. Quand il rentre à Monaco, cela lui fait du bien d’être avec des gens avec qui il peut parler en toute sérénité."

"Souvent dans sa bulle"

Même pas de défaut chez Charles ? "Si je devais en citer un, mais c’est une qualité de sportif, il est souvent dans sa bulle. Il est capable de tout oublier autour, sans avoir une interférence du monde extérieur. Du coup, quand on lui parle, il est ailleurs", se marre Nicolas avant de décrire un ami "fidèle, sincère et réfléchi".

Tout pour réussir, a priori.

Bon nombre d’observateurs de la F1 l’imaginent déjà couronné dans le futur. Ses amis, eux, n’en doutent pas une seule seconde.

En attendant le sacre mondial, les amis seront en tribunes - "Charles Leclerc", évidemment - pour le voir décrocher la première victoire à la maison. En espérant que le mauvais sort ne s’en mêle pas (lire ci-dessous).

Pris dans l’engrenage du cirque ambulant de la F1, Charles Leclerc reste en contact avec ses amis via le canal Whatsapp. Un groupe baptisé "LC8" où les huit amis échangent de tout, de rien, mais aussi des performances de leur ami sur la piste.

"Après chaque essai, chaque course, il nous fait un petit débriefing. On le félicite quand il fait de bons résultats et on lui remonte le moral quand c’est l’inverse. On n’est pas des fanatiques, on soutient juste notre meilleur pote", confie Thomas.

Pour le Grand Prix à Monaco, perchée au balcon d’un appartement, la bande d’amis est aux premières loges avec les drapeaux et une banderole.

"Il nous a fait mentir"

Forcément, ces dernières années, ils ont vécu avec lui quatre désillusions à la maison. En F2 puis en F1. "Il a vraiment eu beaucoup de malchance à Monaco. Il a envie de casser cette spirale négative", poursuit Thomas. Quand, aux premiers essais libres, la boîte de vitesses a cassé au bout de quatre tours, les amis ont imaginé le pire.

"On s’est dit que ce serait un nouveau week-end noir. Mais dès l’après-midi, il nous a fait mentir", avoue Nicolas. Pareil durant les qualifications où Charles Leclerc a signé le meilleur chrono, malgré un crash spectaculaire à la Piscine.

Il partira en pole position aujourd’hui, si sa boîte de vitesses reste inchangée. "On a eu très peur mais on est très réjoui de cette pole chez nous, réagit Nicolas. On le sent bien cette année. Il a une meilleure voiture que l’année dernière, il prend de l’expérience et il est dans une bonne dynamique mentale."

Cette année, c’est la victoire ou rien.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.