“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Coronavirus: le conseiller-ministre de l'Intérieur de Monaco contraint à 14 jours de quarantaine

Mis à jour le 28/02/2020 à 19:31 Publié le 28/02/2020 à 19:15
Patrice Cellario, conseiller-ministre de l'Intérieur.

Patrice Cellario, conseiller-ministre de l'Intérieur. Photo Dylan Meiffret

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Coronavirus: le conseiller-ministre de l'Intérieur de Monaco contraint à 14 jours de quarantaine

Patrice Cellario, le membre du gouvernement princier en charge de la sécurité intérieure du pays, séjourne actuellement en Chine, à titre privé. A son retour, le conseiller-ministre devra s'astreindre, comme tout un chacun, à une quarantaine de quatorze jours à domicile.

C'est une publicité dont le gouvernement princier se serait bien passé. Ce vendredi en fin de journée, lors d'une conférence de presse organisée au Ministère d'Etat pour dresser un état des lieux économiques des conséquences du coronavirus, Monaco-Matin a cherché à vérifier une information selon laquelle le conseiller de gouvernement-ministre de l'Intérieur se trouvait actuellement dans une zone à risque. Information confirmée.

Parti en Chine pour un déplacement à titre privé, le conseiller-ministre de l’Intérieur, Patrice Cellario, devra respecter à son retour le principe de quarantaine imposé, dans le cadre professionnel en Principauté, à toute personne ayant voyagé dans une zone à risque. Et ne pas se rendre à son bureau pendant quatorze jours.

"La règle est la même pour tous"

La situation se révèle cocasse quand on est en charge de la sécurité intérieure du pays. Mais "conseiller de gouvernement ou agent, la règle est la même pour tous", a rappelé Didier Gamerdinger, conseiller-ministre des Affaires sociales et de la Santé, ce vendredi, sans s’étendre sur le sujet.

En parallèle, une circulaire administrative, émise par le Ministre d’État, conseille désormais à tous les collaborateurs de l’État de ne pas se déplacer dans les pays classés parmi les zones à risque du virus. Dans le cadre professionnel, par ailleurs, les déplacements dans ces pays sont, eux, sont carrément suspendus.

A la mairie de Monaco, Georges Marsan a pris les mêmes dispositions. C’est aussi le cas dans de nombreuses entreprises privées, comme à la Société des Bains de Mer qui a annulé les déplacements de ses collaborateurs prévus à l’international dans les prochaines semaines.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.