Rubriques




Se connecter à

Performances et promesses pour les athlètes de Monaco aux Jeux Olympiques de Tokyo

Quentin Antognelli s’est classé 15e en aviron. Charlotte Afriat (athlétisme) a signé une très belle course. Quant à Théo Druenne (natation), il a pulvérisé son record de plus de 20 secondes. De bon augure pour l'avenir.

Stéphan Maggi, Comité olympique monégasque Publié le 31/07/2021 à 14:45, mis à jour le 31/07/2021 à 14:45
Charlotte Afria en athlétisme (100 mètres) Photo WorldAthletics

Les bras levés, les poings fermés à peine la ligne d’arrivée passée : l’image a fait le tour de la planète ce vendredi.

La sprinteuse « rouge et blanc » Charlotte Afriat – athlétisme – était aux anges. " Je n’étais pas stressée. J’avais plus hâte de courir. Je suis hyper contente de ma course. J’ai travaillé pour ça, ce résultat est une belle finalité. Réaliser cette performance aux Jeux et dans ce stade magnifique, c’est tout simplement incroyable ! "

Très proche de son record personnel


Avec un très bon chrono de 12’35 (0,5 m de vent favorable), en présence du prince Albert II, l’athlète est clairement sur les bases de son record personnel (12’27).

 

" Charlotte a fait un très bon départ, elle est bien sortie des starting-blocks. Elle revient bien sûr la fin ", analysait Frédéric Choquard, son entraîneur.

Cinquième de sa série, Charlotte Afriat manque de peu (quatre concurrentes seulement devant elle), de par son temps, la qualification pour le tour suivant.

Quentin Antognelli – aviron/skiff – a confirmé, ce vendredi, sur le plan d’eau de Tokyo.

Lors de la finale C, le rameur monégasque a signé une très belle course remportée par le Néozélandais Parry (6’55’’55). " Je savais que ça allait être compliqué et très serré. J’ai fait un bon début. "

 

Les derniers mètres ont été intenses. " On est allés à la guerre ! " Avec un très bel enlevage (en augmentant la cadence, la fréquence et l’intensité), le Monégasque (7’01’’85) a réussi à prendre le dessus sur le Tchèque Fleissner (7’02’’93) et le Péruvien Torres Masias (7’03’’69).

" J’ai réussi un dernier 100 m avec la meilleure vitesse. J’ai manqué un peu de jus pour prendre le meilleur sur l’Egyptien Elbana (2e, avec 7’00’’72). "

Grâce à cet excellent résultat, Quentin Antognelli se classe 15e des Jeux olympiques. Une performance de choix.

Performance de choix pour le rameur Quentin Antognelli (skiff), 3e de la finale C et 15e des Jeux olympiques. DR.

À 16 ans, Théo Druenne a amélioré son record personnel de 20 secondes

Théo Druenne – natation – a été remarquable dans la piscine du centre aquatique de Tokyo sur le 1 500m nage libre. Sous le regard attentif du souverain et du haut de ses tout juste 16 ans, le nageur n’a pas fait de la figuration. Il a amélioré son temps de plus de 20 secondes, avec un excellent chrono de 16’17’’20.

Son record personnel (16’37’’80) datait de mai dernier aux championnats d’Europe à Budapest.

Depuis décembre 2020, il a gagné une minute. C’est dire. " Je me sentais bien, concédait à chaud le Monégasque. Au fur et à mesure, j’ai accéléré. Aux 800 m et après, ça faisait mal, même très mal. "

La récompense et le bonheur sont au bout de l’effort. " Je ne m’attendais pas à faire ce temps. "

Pour Michel Pou, son entraîneur, " Théo a fait une course régulière. Il y avait de l’attente. Il en a pris plein les yeux depuis qu’il est arrivé à Tokyo. Il a réussi à se remobiliser. Sa performance est de qualité. On visait les 16’30’’. Il était en permanence en dessous du tableau de marche. "

Chapeau bas Théo !

Très bon résultat pour le nageur Théo Druenne (1500m nage libre) qui a battu son record personnel de plus de 20 secondes. (Photo SM/COM).

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.