Rubriques




Se connecter à

Aleksandr Golovin: "Nous sommes une famille"

Le milieu international russe s’est exprimé ce samedi en conférence de presse, avant la réception de Rennes.

La rédaction Publié le 16/05/2021 à 08:09, mis à jour le 15/05/2021 à 18:32
Golovin est "à 100%" en cette fin de saison. Jean François Ottonello / PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP

Comment vous sentez-vous physiquement?
Très bien. Je suis à 100% pour les trois derniers matchs de la saison.

Les blessures ont perturbé votre saison...
C’était ma première grosse blessure. J’ai été malheureux. Le staff a fait un super boulot. J’ai oublié ces moments compliqués. Je m’épanouis désormais sur le terrain. Tout ça est derrière moi. Depuis, je réalise ma meilleure saison. Les deux premières n’étaient pas bonnes. Je ne sais pas vraiment pourquoi. Mais le staff a apporté un nouvel élan. Tout le monde se donne à fond. On joue bien au football.

A quel poste préférez-vous évoluer?
Cela m’est égal, en 6, 8, 10 ou sur un côté. Tant que je suis sur le terrain.

 

Ressentez-vous une forme de responsabilité à l’approche de ces grands rendez-vous pour le club?
Bien sur, je ressens cette responsabilité et cette volonté de montrer plus. Nous vivons une belle dynamique. La finale face au PSG sera difficile face à une très bonne équipe. Nous serons outsiders. Mais nous avons la possibilité de ramener le trophée. C’est une très belle période.

Vous voyez-vous encore longtemps à l’AS Monaco?
Je suis très heureux d’être ici. Je prends du plaisir dans cette équipe. Ce n’est pas toujours facile de s’adapter pour un Russe en Europe. Mais cette période est derrière moi. A vrai dire, je suis concentré sur mon prochain match, pas sur mon avenir.

Pourquoi l’adaptation est-elle difficile pour un Russe?
C’est difficile à expliquer. Il y a peut-être un sentiment de nostalgie. Cela provient peut-être de la mentalité russe, on se sent bien au pays, afin de défendre les couleurs d’une équipe locale. Peu de Russes jouent en Europe et y réussissent, et j’espère que cela va changer dans le futur.

Que vous a apporté Niko Kovac dans votre jeu?
Il m’a insufflé le travail défensif. Les joueurs offensifs ne sont pas habitués à défendre. Le fait de défendre tous ensemble de manière collective est la clé de notre réussite et de nos résultats. C’est grâce au coach.

Comprenez-vous le français désormais?
Non pas beaucoup. Je comprends le jargon footballistique car les mots sont assez faciles à comprendre. Mais la langue française est très difficile à apprendre. Je ne comprends pas tout.

Est-ce la meilleure ambiance depuis votre arrivée au club?
C’est vrai qu’il y a une très bonne ambiance dans le vestiaire. Cesc (Fabregas) ou Kevin (Volland) font beaucoup de blagues. Nous sommes une famille, je crois que c’est vraiment le mot. Et cela se retranscrit sur le terrain.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.