“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Fontvieille : un réseau souterrain de collecte d'ordures

Mis à jour le 16/07/2013 à 08:47 Publié le 16/07/2013 à 07:12
L'intégralité des ordures ménagères collectée dans les immeubles de Fontvieille est aspirée jusqu'à ce caisson. Une fois ouvert, celui-ci déverse les déchets dans cette immense fosse de l'usine d'incinération.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Fontvieille : un réseau souterrain de collecte d'ordures

Gérée par la Direction d’aménagement urbain et entièrement automatisée, la collecte pneumatique des ordures ménagères facilite le quotidien des habitants du quartier

Gérée par la Direction d’aménagement urbain et entièrement automatisée, la collecte pneumatique des ordures ménagères facilite le quotidien des habitants du quartier

Où partent nos détritus? Une question existentielle dont peu sauraient vraiment trouver une réponse concrète. La Direction d'aménagement urbain (DAU) de la Principauté a ouvert les coulisses de la Collecte pneumatique des ordures ménagères (CPOM) de Fontvieille.

Au premier abord complexe, le réseau souterrain de canalisations - long de 6 km - s'apparente en fait à un « aspirateur géant » comme l'explique Gilles Cellario, chef de division Eau-Energie-Propreté à la DAU.

Un système entièrement automatisé

Avec un mode de fonctionnement pour le moins enfantin : « Au sein de leur immeuble, les habitants jettent leurs détritus dans l'un des points de collecte avec des normes spécifiques pour éviter de trop gros objets »précise Gilles Guillin, responsable de la maintenance et de la gestion de la CPOM. Une fois les ordures amassées en bas des « colonnes de stockage »,une vanne de collecte - associée à une prise d'air - s'ouvre grâce à un système pneumatique complexe. Toutes les ordures ménagères sont alors aspirées (à un rythme de 7 m/s) jusqu'à un caisson de 50 m3, situé au cœur de l'usine d'incinération, qui les déverse ensuite dans l'immense fosse. Là où tous les encombrants de la Principauté terminent leur course.

Un procédé rapide et efficace, entièrement géré par des automates, qui implique trois personnes à plein-temps et un service de permanence d'astreinte 24 h sur 24. « C'est un réseau qui peut s'avérer dangereux si on ne le surveille pas de très près. Par exemple, si l'on ouvre une vanne sans avoir ouvert une prise d'air, un mur entier en parpaings peut-être aspiré »prévient Gilles Guillain.

Une possible extension du système ?

Par le biais de ce réseau souterrain, la Principauté s'engage pour l'environnement. « Cela signifie la suppression des bennes à ordures et moins de dépôts sauvages dans les rues »souligne Gilles Cellario.

Face au succès prouvé de ce procédé hors norme, une extension de la collecte pneumatique des ordures ménagères est présente dans tous les esprits... « On pourrait imaginer l'intégrer sur le projet d'extension en mer. En revanche, sur des quartiers historiques, cela demanderait des travaux titanesques et onéreux »conclut Stéphane Frachat, chef de la section Énergie à la DAU. En attendant, une ordonnance souveraine oblige toutes nouvelles constructions à Fontvieille à se raccorder au système de collecte pneumatique des déchets…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.