"Dossiers du Rocher" : "Il faut absolument trouver la source", selon le prince Albert II

A l'occasion du traditionnel entretien accordé à Monaco-Matin en amont de la Fête nationale monégasque, le prince Albert a réitéré son souhait que justice passe après que des documents internes au Palais aient circulé sur la place publique.

Article réservé aux abonnés
Propos recueillis par Thomas MICHEL et Cédric VERANY Publié le 18/11/2022 à 18:13, mis à jour le 18/11/2022 à 18:43
Le prince Albert II se réjouit auprès de Monaco-Matin de relations "apaisées" avec la justice française. Photo Jean-François Ottonello

L’enquête dite des "Dossiers du Rocher" avance et a conduit à deux premières mises en examen, le personnel du Palais est-il à la disposition de la police ? Avez-vous identifié les failles en interne qui ont conduit aux piratages de mails notamment ?
Les processus ont été revus en interne évidemment. Ce n’est pas uniquement le Palais qui était concerné, mais aussi des personnes extérieures au Palais et à la Principauté. L’enquête progresse en France, l’instruction avance un peu plus lentement en Principauté. Je regrette que tout cela n’aille pas plus vite. J’espère que dans les semaines et les mois à venir nous aurons de plus amples informations. Il faut que justice passe, on ne va pas laisser ces accusations et ces mensonges perdurer. Il faut absolument trouver la source et que toute la lumière soit faite sur cette triste affaire.

Justice : "Les relations sont apaisées avec la France maintenant"

Après des années tourmentées, la justice monégasque cherche un nouvel équilibre sous l’égide de Sylvie Petit-Leclair, mais du personnel manque encore notamment au Parquet. Pourquoi est-ce si difficile de recruter ? Les relations sont-elles bonnes avec la France ?
Les relations sont excellentes et apaisées maintenant. Il y a toujours un certain délai pour le recrutement de certains magistrats. Quatre magistrats du siège viennent tout de même d’être détachés ou renouvelés, et les deux autres postes encore à pourvoir font l’objet de la procédure habituelle qui est en cours. Je ne suis pas inquiet, Madame Petit-Leclair non plus. Je pense que nous aurons des propositions rapidement.


Des retards nés aussi du renvoi devant la Cour de Justice de la République du Garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, et sa mise en retrait sur les dossiers monégasques ?
Oui, tout à fait. Mais je pense que maintenant les postes seront attribués assez rapidement.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.