“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Qui est Marta, la jeune monégasque qui participe à Koh Lanta?

Mis à jour le 01/09/2017 à 11:34 Publié le 01/09/2017 à 11:35
À 21 ans, l'étudiante en marketing et communication est partie sur l'île des aventuriers de TF1.

À 21 ans, l'étudiante en marketing et communication est partie sur l'île des aventuriers de TF1. Photo Philippe Leroux/ALP/TF1

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Qui est Marta, la jeune monégasque qui participe à Koh Lanta?

La jeune femme, qui réside en Principauté, fait partie des candidats du jeu de l'extrême de TF1 qui démarre ce vendredi soir. Une expérience inédite pour cette ex-sportive de haut niveau.

La production de Koh Lanta est bien cadrée. Impossible de rencontrer de visu la candidate ou d'organiser une séance photo avec elle en Principauté. C'est par téléphone que Marta, résidente monégasque depuis deux décennies et candidate du jeu télévisé de TF1, confie ses impressions sur sa première aventure télévisuelle.

Elle a 21 ans. Soit trois fois l'age de raison, et trois vies différentes. Ex-championne de France d'athlétisme (4x1.000 mètres), ex-concurrente à l'élection de Miss Italie. Et aujourd'hui la "Monégasque" de service pour l'émission Koh Lanta.

Dans sa vidéo de présentation, les équipes de TF1 mettent d'ailleurs l'accent sur son attachement à la Principauté. On la voit déambuler devant les vitrines de luxe à Monte-Carlo, ou dire merci à un voiturier qui l'accueille sur le parvis du Fairmont. Cliché? Évidemment! Mais c'est de la télé. Et la jeune femme, qui déclare "aimer les belles choses et la mode", ne se fait pas prier pour dire que si elle gagne les 100.000 euros, butin promis à l'aventurier, elle dépensera tout en sacs à main, avant d'éclater de rire. C'est une blague.

>> RELIRE. VIDEO. Cette jeune Monégasque participe à l'édition 2017 de Koh Lanta

Âme de guerrière

Ce qu'on ne voit pas dans la vidéo, c'est le stade Louis-II, "ma deuxième maison", commente Marta, là où elle s'est entraînée onze années durant dans sa discipline, l'athlétisme. Un domaine qui lui a forgé son mental de sportive. Et qui l'a poussé vers l'aventure Koh Lanta. "Il y a deux ans, j'ai tout arrêté. Je n'en pouvais plus de courir, je n'avais plus de vie sociale, plus de loisirs. À ce moment, mon père qui me soutenait dans l'entraînement a pensé que je n'étais plus bonne à rien. Mais j'ai gardé mon âme de guerrière en moi. Et je voulais prouver avec Koh Lanta, à mon père, que je n'étais pas superficielle."

Le déclic qui la conduit à participer à l'émission, c'est avec son compagnon qu'elle l'a. "Nous étions devant la télé à regarder une bande-annonce. Il m'a dit qu'il me verrait bien dans cette émission. J'ai envoyé une lettre de motivation et ma candidature en ligne. On m'a convoquée à des tests sportifs et j'ai été choisie."

De l'enregistrement du programme au déroulé du jeu, la candidate ne peut rien dire - secret de production oblige -, sauf que l'épreuve la plus dure fut celle d'être éloignée presque deux mois de sa famille. Pour le reste, le choc de se retrouver sur une île déserte ne semble pas l'avoir chamboulée d'emblée. "Pour tout vous dire, au départ, je me sentais comme en train de voyager. C'était irréel, je n'avais pas l'impression que je faisais Koh Lanta. Mais je suis extrêmement contente d'y être allée. C'est une expérience que l'on fait une fois dans sa vie, j'y ai rencontré des personnes exceptionnelles. Et la destination était incroyable, une vraie carte postale."

"Je vis au jour le jour"

Pour la suite? Marta, n'a pas encore de projets. "Je vis au jour le jour. Je viens d'être diplômée (en marketing et communication à l'International University of Monaco N.D.L.R.). J'ai choisi de prendre le temps et d'étudier les propositions que l'on pourra me faire."

Pour autant, celle qui ne veut pas dire son nom de famille, par discrétion, est très présente sur les réseaux sociaux où elle poste nombre de photos avec son compagnon, Riccardo Beretta, qui a évolué comme footballeur dans les U17 de l'AS Monaco. Une médiatisation inédite pour la jeune femme. "C'est mon copain le premier étonné. Mais c'est vrai que je poste beaucoup de photos de nous sur les réseaux sociaux. On vit pratiquement ensemble. Cette médiatisation nouvelle, c'est un peu étrange. Ceci dit, on ne m'a pas encore reconnue dans la rue!" Ça ne devrait pas tarder…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.