Rubriques




Se connecter à

20 anecdotes que vous ne connaissez peut-être pas sur les pilotes de Formule 1

Avant que les pilotes n’en décousent sur la piste, on vous livre une série d’indiscrétions sur les 20 pensionnaires du championnat du monde de Formule 1.

Kévin Sanchez Publié le 27/05/2022 à 11:19, mis à jour le 27/05/2022 à 14:43
photos
Sebastian Vettel a fait le ménage à Silverstone. Et à Monaco ? Photos DR

RED BULL

Max Verstappen (24 ans)
Amateur de jeux vidéo, le champion du monde en titre aime s’adonner aux plaisirs du simulateur. Sauf que ses dernières sorties se sont souvent conclues par des crashs virtuels, à l’image de sa dernière participation aux 24 Heures du Mans Virtuelles. En tête, il était sorti de piste après seulement un tiers de course.

Rappelons que le prodige batave a obtenu un volant en F1 à 17 ans, avant même d’avoir son permis de conduire!

Max Verstappen. Photo MM.

Sergio Perez (32 ans)
Le Mexicain peut s’avérer blagueur, comme en 2011 lorsqu’il avait fait croire à son équipe que sa monoplace avait un problème moteur dans le dernier tour de course. Parfois ça passe moins bien.

 

La preuve trois années plus tard, lorsque l’écurie Williams décide de faire participer la pilote Susie Wolff lors des essais libres 1 du GP de Grande-Bretagne 2014. Pérez déclare alors qu’il n’aimerait pas avoir une femme comme équipière, ajoutant qu’elle "ferait mieux de rester dans la cuisine".

Des propos mal interprétés selon lui et sortis de leur contexte. "Même s’il s’agissait d’une blague, mes propos sont inacceptables", avait reconnu le pilote Red Bull.

Sergio Perez. Photo Thibaut Parat.

MCLAREN

Daniel Ricciardo (32 ans)
L’Australien est l’un des pilotes les plus cool du plateau. Un sacré déconneur et un fan de tatouages. À son arrivée chez Renault, son Team manager Cyril Abiteboul lui avait lancé un pari, promettant de se faire tatouer si l’Australien ramenait la marque au Losange sur un podium.

C’est chose faite lors du GP d’Allemagne 2020. Pari tenu fin 2021 par Abiteboul, qui s’est fait tatouer un blaireau sur le mollet.

Daniel Ricciardo. Photo Dominique Leriche.

Lando Norris (22 ans)
Avec l’allongement des saisons, les mécaniciens travaillent à un rythme effréné. Pour les aider dans leur tâche, Lando Norris a pris l’habitude depuis un peu plus de deux ans de participer au démontage du stand et de la voiture.

"Nous venons sur les circuits pour piloter et nous avons moins d’heures de travail que les mécaniciens ou ingénieurs qui passent du temps à construire et à s’occuper de la voiture."

Lando Norris. Photo MaxPPP.

MERCEDES

Lewis Hamilton (37 ans)
On le sait, Hamilton est un homme qui aime quand les choses vont vite.

Durant le confinement, il s’est décidé à apprendre la langue de Molière pour occuper ses journées mais visiblement avec un peu trop d’envie: "J’ai voulu apprendre les leçons prévues en une semaine en un jour [...] J’en ai clairement fait trop. Cela m’a ennuyé, et j’ai arrêté".

Photo MaxPPP.

George Russell (24 ans)
En 2020 après le retrait de Romain Grosjean, le Britannique a été nommé directeur de l’Association des pilotes de Grand Prix avec Sébastian Vettel.

 

Une marque de reconnaissance de la part des autres pilotes de la grille, malgré le fait qu’il était alors plus habitué à se battre pour les dernières positions à bord de sa Williams.

George Russell (24 ans). MaxPPP.

FERRARI

Charles Leclerc (24 ans)
On savait l’ancien directeur de la Scuderia Ferrari, Maurizio Arrivabene, un brin taquin. S’il l’ignorait, Charles Leclerc l’a rapidement appris à ses dépens avant de signer son contrat avec la Scuderia.

"L’appel a été un petit peu bizarre, parce qu’au début on m’annonce que je n’ai pas été pris. On me dit finalement que l’on va reconduire Kimi Räikkönen. J’étais très déçu mais c’était une blague du patron de l’écurie à cette époque, qui m’a dit 15 secondes après que j’étais pris."

Drôle de manière d’apprendre que l’on va piloter pour la plus prestigieuse écurie de F1.

Charles Leclerc. Photo DR.

Carlos Sainz (27 ans)
Le pilote Ferrari est sponsorisé depuis plusieurs années par une célèbre marque de bière espagnole. Une information qui n’avait pas échappé à un policier belge, à la sortie du circuit de Spa-Francorchamps en 2018, qui n’a pas hésité à faire souffler le pilote, pourtant passager du véhicule. Heureusement les bières sont sans alcool.

Carlos Sainz. Photo Jean-François Ottonello.

ALPINE

Fernando Alonso (40 ans)
Avec le retrait des circuits de Kimi Räikkönen, l’Espagnol devient le plus ancien pilote de la grille cette saison. À ce sujet, il a l’occasion ce week-end de devenir le pilote ayant bouclé le plus de tours en course sur le circuit de la Principauté (1.198 contre 1.211 à Graham Hill).

 
Fernando Alonso. Photo MaxPPP.

Esteban Ocon (25 ans)
Depuis son plus jeune âge, le Français se passionne pour la Formule 1 et… les films de super-héros, qu’il dévore pendant ses nombreux voyages entre deux Grands Prix.

Le dernier français vainqueur d’un Grand Prix est incollable sur les comics. Et plus particulièrement Spider-Man, qui avait fait une apparition remarquée l’année passée dans le paddock de Monaco...

Esteban Ocon. Photo Jean-François Ottonello.

ALPHATAURI

Pierre Gasly (26 ans)
Après avoir débloqué le compteur de victoires des pilotes français en Italie il y a deux ans, le Normand avait confié avoir manqué l’appel téléphonique du président de la République!

"Le président Macron m’a laissé un message sur mon répondeur après la course. J’ai essayé de le rappeler, mais je suis moi aussi tombé sur son répondeur." Attention à ne pas rater l’appel d’Helmut Marko!

Pierre Gasly. Photo DR.

Yuki Tsunoda (22 ans)
Yuki Tsunoda est un pilote discret dans la vie… mais pas sur la piste! Si c’est parfois la tempête sous son casque, c’est peut-être à cause d’une illustration apposée sur ce dernier. Elle représente le Dieu du vent.

 

Espérons pour lui que ce dieu lui permette d’éviter la colère de son patron Franz Toast, qui l’a obligé à déménager à quelques kilomètres de l’écurie pour le prendre sous son aile.

Yuki Tsunoda. Photo DR.

ASTON MARTIN

Sebastian Vettel (34 ans)
On le sait, la vie du quadruple champion du monde est bien rangée. À tel point qu’il s’en est allé à une petite séance de nettoyage l’année dernière après le Grand Prix de Silverstone.

Sur des photos prises par des bénévoles (voir page précédente) on pouvait observer le pilote Aston Martin sac-poubelle à la main en train de débarrasser les tribunes du circuit de leurs déchets.

Sebastian Vettel. Photo Jean-François Ottonello.

Lance Stroll (23 ans)
Peu avare de long discours, l’ami d’Esteban Ocon avec qui il a fait ses classes dans les différentes Formules de promotion s’est pourtant confié sur la relation qu’il entretient avec son père, propriétaire de l’écurie.

"Si mon père me vire, ce sera une décision de business et je ne m’en formaliserai pas: les choses se passent comme ça parfois, c’est la vie…"

Lance Stroll. Photo Jean-François Ottonello.

WILLIAMS

Alexander Albon (26 ans)
C’est le revenant de la saison. Mais le Thaïlandais a bien failli ne jamais signer son contrat avec sa nouvelle écurie. La raison: il avait perdu son passeport lors d’une interview pour la télévision autrichienne juste avant de se rendre en Angleterre.

 

Heureusement, le passeport a été retrouvé à 3h30 du matin lui permettant de prendre son avion pour se rendre au siège de l’écurie.

Alexander Albon. Photo DR.

Nicholas Latifi (26 ans)
En F1, il ne faut rien laisser au hasard. Le pilote Williams l’a appris à ses dépens ici même l’année dernière. "Je pense que la seule erreur que j’ai faite, avant même le début de la course, a été de ne pas mettre le tube de boisson dans ma bouche."

Le Canadien avait terminé la course dans un état de déshydratation avancée.

Nicholas Latifi. Photo DR.

ALFA ROMEO

Valtteri Bottas (32 ans)
"Le bon soldat." C’est l’image qui a collé à la peau du dernier pilote finlandais encore en Formule 1 lors de son passage chez Mercedes. Un qualificatif dont l’origine vient peut-être de son service militaire.

"J’ai eu l’impression que cela m’a fait passer du statut de garçon à celui d’homme. Vous en apprenez définitivement plus sur vous-même."

Valtteri Bottas. Photo Dominique Leriche.

Guanyu Zhou (22 ans)
Nouveau venu cette saison et pilote plutôt discret, celui qu’il faut appeler Zhou fêtera son anniversaire au lendemain du GP. Chaque 30 mai, étant plus jeune, il demandait en cadeau à ses parents une Formule 1 miniature pour compléter sa collection.

 

Pour ses débuts en karting avec son papa en conducteur, il raconte avoir vécu une expérience horrible ne pouvant pas ouvrir les yeux de peur. Puis à l’âge de 7 ans, il prend son courage à deux mains et découvre les joies du pilotage avec la réussite qu’on lui connaît désormais.

Guanyu Zhou. Photo Jean-François Ottonello.

HAAS

Mick Schumacher (23 ans)
L’union fait la force dans la famille Schumacher. Le fils du septuple champion du monde n’a pas vraiment choisi son numéro de voiture par hasard.

"Comme tous les numéros sont déjà pris, j’ai choisi le 47. En plus, si vous additionnez tous les anniversaires de la famille, vous obtenez 47." Une manière de rassembler toute sa famille dans son aventure Formule 1.

Mick Schumacher. Photo DR.

Kevin Magnussen (29 ans)
Après l’éviction du Russe Nikita Mazepin à l’issue des tests hivernaux de Barcelone, le Danois est de retour en Formule 1. Un come-back des plus inattendus qui n’a pas laissé beaucoup de temps à celui qui compte 125 départs en Grand Prix pour parfaire sa condition physique.

S’il réalise un début de saison bien au-dessus des attentes, on peut dire que cette entame de championnat aura laissé des traces pour son cou, comme il le confiait à l’arrivée du 2e GP de la saison: "My neck just broke".

Kevin Magnussen. Photo Jean-François Ottonello.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.