“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

EXCLUSIF. Prince Albert II : "Il faut rendre hommage à Boris Herrmann"

Mis à jour le 29/01/2021 à 23:14 Publié le 28/01/2021 à 20:00
Le prince Albert II et Boris Herrmann.

Le prince Albert II et Boris Herrmann. Yacht-club de Monaco

Je découvre la nouvelle offre abonnés

EXCLUSIF. Prince Albert II : "Il faut rendre hommage à Boris Herrmann"

Présent aux Sables d’Olonne ce jeudi pour accueillir Boris Herrmann, le prince Albert II a vécu "une belle expérience, malgré tout". Quel comble, en effet, qu’après 80 jours confiné en mer, Boris ait terminé son “Vendée” cas contact… d’un bateau de pêche.

On parle souvent de la dure loi du sport, mais quel final cruel…
Malheureusement ce sont les aléas d’une course et c’est déjà arrivé à d’autres marins. C’est pas de chance, c’est pas juste, c’est tout ce qu’on veut mais ça fait partie du jeu. Rien n’est définitif avant la ligne d’arrivée et il faut être concentré jusqu’au bout. C’est là toute la difficulté mais aussi toute la beauté. C’est sûr que c’est rageant quand ça intervient à quelques heures de l’arrivée, mais on ne peut pas être déçu car c’est un formidable résultat, inespéré même. On n’osait pas l’imaginer au départ du Vendée Globe, encore moins quand on a eu l’idée de ce défi il y a quatre ans. Il faut rendre hommage à Boris, à son talent, son organisation et toute l’équipe autour de lui. Il a marqué le Vendée Globe par sa constance, sa personnalité et son charisme.


Avez-vous pu échanger avec lui ?
Je n’ai pas pu monter à bord vu l’état de la mer. Il aurait fallu traverser des creux de 3 mètres en zodiac et des rouleaux déferlaient [rires], mais j’ai pu le voir de loin et lui parler au téléphone. Ce qui m’a surpris, c’est la fraîcheur de ses propos. Je l’avais trouvé un peu fatigué à l’image la veille, avant l’incident, et là j’ai senti qu’il était heureux d’arriver et de ce qu’il a pu accomplir.

"On verra tranquillement
s'il y aura une suite"


On imagine que Boris aura le droit à un accueil tout particulier à Monaco…
Oui, bien sûr. On va le laisser se reposer quelques jours et commencer à aborder ça avec l’équipe, pour voir à quelle échéance on peut voir Boris ici avec le bateau. À moins qu’il veuille venir seul avant de revenir avec le bateau. Après on verra tranquillement s’il y aura une suite, d’autres défis ou le même, avec sans doute un autre bateau.


Rendez-vous semble pris.
Oui, mais c’est sa décision avant tout et celle de Pierre Casiraghi et de l’équipe. Il ne faut pas précipiter les choses et laisser à tout le monde le temps de savourer cette belle aventure et la célébrer comme il se doit.

"boris lui a donné beaucoup de fil
à retordre"


Que vous a-t-on dit sur place ?
J’ai pu échanger au téléphone avec Yannick Bestaven, et Louis Burton qui m’a dit que Boris lui a donné beaucoup de fil à retordre et qu’il était désolé pour lui. On sent qu’il y a beaucoup de solidarité entre les marins, c’est leur marque de fabrique car ils sont tous confrontés aux mêmes difficultés et dangers. Il y a une vraie camaraderie et un esprit de corps qui sont touchants.


Boris est un navigateur moderne, connecté…
Oui et ça l’a beaucoup aidé de pouvoir échanger tous les jours avec sa famille, ses proches et aussi d’autres personnes avec qui il n’avait pas parlé depuis très longtemps. Avec Pierre Casiraghi, on se demandait même comment il avait fait car il prenait le temps de répondre à tout le monde et à chaque message !


Rien à voir avec les marins des premières éditions…
À l’époque ils communiquaient peu, même très peu sur leur position, leur état et leurs problèmes.Maintenant, c’est vraiment l’air de l’hypercommunication.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.