Rubriques




Se connecter à

Kantorow de père en fils

Alexandre Kantorow fait partie de ces musiciens qui n'ont pas besoin de passer des concours internationaux pour se faire connaître.

Publié le 08/08/2018 à 05:11, mis à jour le 08/08/2018 à 05:11
Alexandre Kantorow.
Alexandre Kantorow.

Alexandre Kantorow fait partie de ces musiciens qui n'ont pas besoin de passer des concours internationaux pour se faire connaître.

À peine ses études achevées à la Schola Cantorum et au Conservatoire de Paris, il a été happé dans la carrière par des impresarios ayant remarqué son talent.

La carrière musicale, il connaît ! Son père et sa mère sont violonistes. C'est peut-être pour cela qu'il a fait… du piano !

 

Son père est l'un des musiciens classiques les plus célèbres issus de la Côte d'Azur : Jean-Jacques Kantorow, né à Cannes, formé au conservatoire de Nice, ayant remporté le concours international Paganini à Gênes et ayant accompli une prestigieuse carrière de violoniste et de chef d'orchestre sur quelques-unes des plus grandes scènes du monde.

Alors, c'est sûr, Alexandre connaît tous les aléas du métier !

Cela ne l'a pas empêché de foncer dedans tête baissée et doigts déliés. En 2015, étant considéré comme représentant de l'avenir du piano français, il a été invité à participer à la saison inaugurale de la Philharmonie de Paris.

Deux ans après, son disque « A la Russe » (qui est un hommage à la lointaine origine de sa famille) remporte un « Choc » de la revue Classica. Il s'autorise à rêver d'une belle carrière.

 

Cette carrière passera cet après-midi par Menton où il jouera trois belles pièces du répertoire romantique et postromantique : la Fantaisie de Chopin, la « Danse macabre » de Saint-Saëns, la 1re sonate de Rachmaninov.

Aujourd'hui le Musée Cocteau. Demain ou après-demain le Parvis ? C'est tout le mal qu'on lui souhaite…

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.