“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Confinement partiel: le dispositif de contrôles reconduit ce week-end aux portes de la Principauté

Mis à jour le 05/03/2021 à 14:29 Publié le 05/03/2021 à 16:00
Le week-end dernier, les agents de la Sûreté publique ont refoulé 245 véhicules et 45 usagers du rail.

Le week-end dernier, les agents de la Sûreté publique ont refoulé 245 véhicules et 45 usagers du rail. Photo Sébastien Botella

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Confinement partiel: le dispositif de contrôles reconduit ce week-end aux portes de la Principauté

L’acte II du confinement partiel dans les Alpes-Maritimes conduit les autorités monégasques à renouveler l’opération.

À la gare, à l’héliport et sur la route, notamment au Jardin exotique, au rond-point Wurtemberg et à l’échangeur Saint-Roman: comme le week-end dernier, 70 agents de la Sûreté publique veilleront à ce que les visiteurs aient une raison valable de pénétrer sur le territoire de deux kilomètres carrés.

Seront autorisés à rentrer: les résidents monégasques, évidemment, les travailleurs pendulaires, les habitants des communes limitrophes (moins de cinq kilomètres pour des courses de première nécessité ou des soins) et, enfin, les touristes présentant un justificatif de réservation hôtelière et un test PCR négatif de moins de 72 heures.

4.000 contrôles le week-end dernier

Samedi et dimanche derniers, la police monégasque a procédé à plus de 4.000 contrôles: 245 véhicules ont été invités à rebrousser chemin, à l’instar de 45 personnes sortant du train.

À noter que, par rapport à un week-end "normal", le volume de circulation était en baisse de 45%.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.