Rubriques




Se connecter à

5 raisons de croire au retour de Falcao à l'AS Monaco

Radamel Falcao retrouvera le maillot de l'ASM à la rentrée. Retour à la case départ

Fabien Pigalle Publié le 17/05/2016 à 18:12, mis à jour le 16/05/2016 à 05:12
Le Colombien pourra-t-il de nouveau rugir? Archives N-M

1. Un retour envisagé au club

"Nous finalisons quelques détails. Il portera très probablement le maillot de l'AS Monaco la saison prochaine ". Samedi soir, après la victoire contre Montpellier (2-0) et la place de troisième verrouillée, le vice-président Vadim Vasilyev est venu confirmer devant les micros ce qui se murmurait depuis plusieurs mois : le retour de Falcao sur le Rocher.

El Tigre, à qui il reste encore deux ans de contrat, aurait donc accepté de rentrer au bercail.

Au sein de l'état-major monégasque, le rapatriement de l'attaquant le plus coté de la planète en 2013 avait été envisagé plus tôt, dès le mercato d'hiver. « S'il n'avait pas été blessé en janvier avec Chelsea, il serait déjà là », confirme-t-on au club.

2. Peu de solutions offensives sur le Rocher

Dépourvu de solutions offensives fiables depuis le départ de Martial, Jardim avait multiplié les appels du pied devant la presse.

 

Le coach portugais ne se cachait pas pour dire qu'il n'avait pas dans son effectif de grand buteur.

Ainsi, il alternait entre Guido Carrillo (4 buts et 5 passes en 40 matches), Lacina Traoré (10 buts et 2 passes en 27 matches) et Vagner Love (4 buts en 14 matches). Pas suffisant.

3. Faire un retour sur investissement

« Il faut comprendre que quand un club comme Monaco fait un pari aussi grand qu'il a fait avec moi, il veut un retour sur investissement, avait avoué Radamel Falcao, la semaine dernière à Tyc Sports, un média argentin. Aujourd'hui, ils veulent que je revienne au club, que je rejoue là-bas, ils me veulent pour la saison prochaine. En principe, l'idée c'est que je sois à Monaco la saison prochaine ».

Le mot est lâché : "retour sur investissement". Et en Principauté, ça signifie beaucoup. Arrivé pour 60 millions d'euros avec un salaire de plus d'1 million d'euros par mois, le Tigre n'a pas eu le temps de rayonner dans le projet russe de l'ASM.

 

Août 2014, le président Dmitry Rybolovlev décidait de fermer les vannes. L'ambition revue à la baisse ne collait alors plus avec celle de Falcao, qui revenait d'une grave blessure au genou, le couteau entre les dents. Pour l'hyper agent Jorge Mendes il était temps d'exfiltrer son poulain. Suspendu au téléphone, quelques minutes avant le coup d'envoi de Monaco - Lille, le 30 août, Falcao apprenait la nouvelle.

Ce sera Manchester United.

4. Son échec anglais

Alors que le Colombien pensait voir le bout du tunnel, il s'enfonçait un peu plus dans la nuit de l'autre côté de la Manche. Sans le savoir.

Pour Falcao, les paillettes d'Old Trafford se sont vites transformées en poudre aux yeux. Quand il ne fréquentait pas l'infirmerie, van Gaal l'envoyait jouer avec la réserve. 4 buts en 29 matches, un bilan bien maigre pour lever l'option d'achat du joueur.

Absolument pas décidé à prendre en charge le salaire mirobolant du joueur, Monaco se tournait vers le Chelsea de Mourinho (qui a pour agent Mendes, rappelons-le), afin d'accueillir l'ex-goleador de l'Atlético Madrid.

 

Bloqué par Diego Costa, Loïc Remy et dès janvier par Alexandre Pato, Falcao fait banquette (12 matches et 1 but). Le Special One est remplacé par Hiddink scellant au passage l'avenir londonien du Monégasque.

5. A Monaco pour se relancer ?

Deux ans plus tard, retour à la case départ. Sauf que, cette fois, les ambitions du buteur sont maintenant plus modestes. S'il n'a pas pu perdre son sens du but, on est en droit de se demander quel joueur est-il devenu.

A son arrivée sur le Rocher on se plaignait en tribune de ne jamais avoir vu le Falcao de l'Atlético Madrid. Aujourd'hui, revoir le Falcao de ses six premiers mois à l'ASM serait déjà fabuleux. C'est dire. Finalement, on ne sait pas trop qui rend service à l'autre dans cette affaire.

Le club au joueur, ou le joueur au club ? Monaco est en quête d'un buteur. Falcao veut juste refouler une pelouse.

En coulisses, sans se l'avouer, on espère aussi relancer la pépite sud-américaine âgée de 29 ans pour éventuellement gratter trois sous dans une revente exotique.

 

Mais pour le Colombien, les acheteurs se font de plus en plus rares.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.