Rubriques




Se connecter à

Régionales: toutes les réactions des politiques à la réélection de Renaud Muselier en Paca

Muselier, Mariani, Estrosi, Ciotti, Faure... Ils ont tous réagi, dans la soirée de dimanche, à la reconduction de Renaud Muselier à la présidence de la Région Paca. Tour d'horizon.

La rédaction Publié le 28/06/2021 à 07:30, mis à jour le 28/06/2021 à 01:27
"Le résultat de ce second tour a démenti tous les sondages", a dit Renaud Muselier dimanche soir. Photo Frank Muller

C'est, bien sûr, le principal intéressé, Renaud Muselier, président renouvelé de la Région Paca, qui a réagi à l'annonce de sa réélection le dimanche 27 juin. Puis les réactions se sont enchaînées pendant toute cette soirée d'élections régionales et départementales.

Renaud Muselier: "une victoire collective"

"Le résultat de ce second tour a démenti tous les sondages", a dit Renaud Muselier. "J'avais déclaré: 'si nous perdons, j’en prendrai l’entière responsabilité, si nous gagnons, c’est une victoire collective'", a répété Renaud Muselier, avant de remercier "tous ceux et celles qui sont allés voter aujourd’hui", faisant ainsi "cause commune face au péril de l’extrême droite".

Thierry Mariani: "notre liste a été battue par un système coalisé"

"Je l'ai dit, aujourd'hui, notre liste a été battue par tout un système coalisé, par un candidat qui a vu les trois derniers présidents de la République voler à son secours (...) Un candidat qui aura vu toutes les puissances lui venir en aide, pour éviter sa défaite", a estimé la tête de liste du Rassemblement national.

Christian Estrosi: "Le combat contre le RN est le combat de ma vie"

Le maire de Nice s'est exprimé depuis le Vieux-Nice, peu après 20h: "Ce soir, c'est la victoire de tous les démocrates, des valeurs républicaines et du rassemblement", a-t-il annoncé, lors d'un discours de presque une demi-heure.

 

"Je veux remercier tout particulièrement ceux qui se reconnaissent dans les valeurs de gauche et ont répondu 'présents' face au RN. (...) Le combat contre le RN est le combat de ma vie, je continuerai à me battre contre les extrêmes, y compris les extrêmes masqués, ceux qui ont affirmé qu'il n'y avait pas de différence entre les deux candidats. Ils ont en fait cherché à saboter notre campagne, instrumentalisé nos militants, brouillé le message. Les partis aussi ont voulu prendre en otage les électeurs de Paca."

Eric Ciotti: "une déroute pour le pouvoir en place"

"Magnifique victoire de notre famille Les Républicains qui remporte haut la main ces élections régionales C’est un désastre pour la majorité macroniste, a twitté Eric Ciotti. "Un espoir se lève dans le pays, dans la clarté et la fidélité à une certaine idée de la France."

"C’est une déroute pour le pouvoir en place. Le parti du président de la République engrange à peine 6% des voix. C’est une première sous la Vème République!"

Jean-Laurent Félizia: "J'aurais préféré que le score nous permette d'exister"

Il s'est dit "soulagé" mais attristé, "en même temps", "de voir que la mobilisation à laquelle on pouvait s'attendre n'a pas eu lieu". Jean-Laurent Félizia, candidat écologiste arrivé troisième au premier tour des élections régionales, a exprimé sa déception. 

"J'aurais préféré que le score nous permette d'exister", a-t-il nuancé sur France 3 Côte d'Azur, avant d'estimer d'avoir "rempli sa mission" de stopper le RN. "Il ne faudrait pas que ça passe par une cuisine, une tambouille, on attend les propositions de Renaud Muselier, on sera attentif".

Marine Le Pen: "des alliances contre nature"

Faisant référence à la défaite de Thierry Mariani, Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national, a dénoncé une "gestion erratique" des élections départementales et régionales par le gouvernement et des "alliances contre nature" qui ont empêché le RN "de prendre des régions". 

 

Philippe Vardon: "J’ai été déçu par Muselier, il a montré un visage que je ne connaissais pas"

"Je n’ai pas une affection particulière pour Estrosi, mais il ne s’est jamais comporté comme s’est comporté Muselier dans cette campagne: il n’a jamais été d’une telle grossièreté, d’une telle nervosité, d’une telle agressivité. J’ai été déçu par Renaud Muselier, il a vraiment montré un visage que je ne connaissais pas, il faut bien le dire", a-t-il conclu.

Olivier Faure (PS): "Muselier doit une partie de ses 57% à la gauche"

Le premier secrétaire du Parti socialiste s'est s'exprimé dans la soirée à propos du front républicain qui a empêché le Rassemblement national de prendre le pouvoir en région Paca. "On nous parle de la victoire des 3 mousquetaires de droite ce soir. Mais celle de Renaud Muselier est due au front républicain et la victoire la plus ample en France est celle de la socialiste Carole Delga", a-t-il tweeté.

"En Paca, Renaud Muselier doit une partie de ses 57% à la gauche qui a fait le sacrifice de ses propres élus. Grâce au retrait de Jean Laurent Felizia, cette région n’est pas tombée aux mains de l’extrême-droite", a-t-il ajouté plus tard dans la soirée de dimanche.

Valérie Boyer (LR): "Nous restons le parti des territoires"

La sénatrice (LR) des Bouches-du-Rhône Valérie Boyer a également tweeté dimanche soir, en mentionnant son "collègue" LR Renaud Muselier : "Je veux saluer les victoires de Laurent Wauquiez, Christelle Morançais, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Jean Rottner et Renaud Muselier (...) L'abstention nous oblige à faire preuve de modestie mais ces résultats confirment nos victoires municipales. Nous restons le parti des territoires."

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.