“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Élections municipales à Beausoleil: un adjoint de Gérard Spinelli claque la porte et rejoint Stéphane Manfredi

Mis à jour le 31/01/2020 à 09:57 Publié le 31/01/2020 à 11:00
Lucien Bella a été adjoint à l’environnement de Gérard Spinelli pendant deux mandatures.	(DR)

Élections municipales à Beausoleil: un adjoint de Gérard Spinelli claque la porte et rejoint Stéphane Manfredi

Lucien Bella a été l’adjoint à l’Environnement de Gérard Spinelli pendant deux mandatures. D’abord de 1995 à 2001. Puis, de 2014 à 2020.

Entre les deux collaborations de six années, les deux hommes se sont affrontés aux élections municipales de 2008. À moins de deux mois de la nouvelle échéance municipale, Lucien Bella claque la porte de la majorité de Gérard Spinelli, imité par Sylviane Pagani, conseillère municipale. Tous les deux rejoignent la liste de Stéphane Manfredi (« Soyons fiers de Beausoleil »), lequel peut déjà compter sur le soutien politique de Lucien Prieto, seul élu d’opposition siégeant encore dans l’assemblée municipale.

« Permettons ce changement »

« Depuis plusieurs mois déjà, le maire et ses amis, avaient préparé nos valises pour le prochain mandat. Notre groupe avait, depuis de longs mois, œuvré par nos convictions et notre intérêt permanent pour le bien-être de notre ville et cela gênait le maire sortant, justifie Lucien Bella, lequel en profite pour tacler l’édile en place. Un homme qui se veut être un ‘‘bon berger’’ mais il lui faut seulement des moutons qui acquiescent des décisions unilatérales. Avec Stéphane Manfredi, retroussons nos manches et permettons ce changement. »

Lucien Bella se dit plus en phase avec le programme de ce dernier, « étant celui présenté depuis 1978 par l’association pour la sauvegarde de la vie et de la nature à Beausoleil ». Et l’homme de 80 ans de lister les mesures : « la préservation de la barrière verte au-dessus de la Moyenne Corniche, la préservation des zones naturelles et l’arrêt du bétonnage de la ville, la création d’une police environnementale, faire de la police municipale une police de proximité et non une police de répression, la création d’une crèche. »

Dernière mesure phare qu’il souhaite défendre : la création d’un immense parc naturel et paysager au lieu-dit de Grima. Un combat d’une vie, selon lui. Le conseil municipal, le 27 septembre dernier, a voté la création d’un parc d’une emprise de 1,7 hectare avec divers aménagements prévus.

Une délibération à laquelle a voté favorablement Lucien Bella, tout comme la création d’une résidence senior et une résidence intergénérationnelle dans la carrière. Mais ce que reproche Lucien Bella à Gérard Spinelli, c’est de ne « pas avoir respecté le pacte électoral » conclu entre les deux hommes.

« Pas surpris »

Lucien Bella lui reproche aussi d’avoir laissé « le magnifique quartier des Moneghetti devenir une véritable zone industrielle, bruyante avec des bouchons à longueur de journée, de la pollution et du bruit pour les riverains. » Tout comme il ne semble pas cautionner les constructions du boulevard Guynemer, très étroit selon lui. « Au lieu d’élargir ce boulevard, on a laissé les promoteurs le réduire. »

Sollicité sur le départ de la majorité de son adjoint à l’Environnement pour rejoindre son concurrent, Gérard Spinelli réagit : « J’ai pris connaissance de la décision de Monsieur Bella de soutenir une liste concurrente. Cette décision est étonnante, Monsieur Bella n’ayant pas renoncé à son poste d’adjoint indemnisé. Mais je ne suis pas surpris, car je ne lui ai pas proposé de poste d’adjoint dans ma liste aux prochaines élections municipales. Si nous partageons les mêmes principes fondamentaux concernant la préservation de l’environnement, j’ai avec M. Bella une réelle différence d’approche sur la façon dont un élu doit se comporter par rapport à ses concitoyens. Pour moi, un élu, adjoint ou conseiller municipal, doit montrer l’exemple et ne pas agir comme s’il avait des passe-droits, par exemple pour stationner en ville. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.