“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Jean-Michel Aulas n'exclut pas de porter plainte contre le vice-président de l'AS Monaco

Mis à jour le 19/12/2016 à 19:09 Publié le 19/12/2016 à 19:09
Jean-Michel Aulas et Vadim Vasilyev

Jean-Michel Aulas et Vadim Vasilyev AFP/Botella

Jean-Michel Aulas n'exclut pas de porter plainte contre le vice-président de l'AS Monaco

Le président de l'Olympique Lyonnais n'a pas apprécié les propos polémiques à l'égard de son club et de sa personne prononcés par Vadim Vasilyev à l'issue de la rencontre de Ligue 1 dimanche soir au Louis II.

Les propos de Vadim Vasilyev après la défaite de ses joueurs contre l'Olympique Lyonnais ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd.

>> RELIRE. VIDEO. Quand Vadim Vasilyev accuse les arbitres d'être pour l'OL

Jean-Michel Aulas, président de l'OL n'a pas tardé à réagir et a déclaré que ces accusations étaient "maladroites et malvenues" au micro de RTL.

Au vu de la force des allégations du vice-président de l'ASM, Jean-Michel Aulas n'a pas exclu de porter cette affaire devant la justice.

"Tout est envisageable, il y a un préjudice d'image très fort pour moi et pour le club", a réagi le boss des septuples champions de France.

"Lorsque moi j'interviens je le fais avec plus d'intelligence et lorsqu'il y a vraiment des erreurs. Là c'est maladroit et malvenu. Il faut faire attention quand on prend la parole. On vit dans un monde de jalousie. Ceux qui aboient sont ceux qui ne font pas les mêmes efforts que nous", a estimé Jean-Michel Aulas.

Sur le terrain, ses joueurs se sont imposés contre les Monégasques dimanche soir, permettant ainsi aux Niçois de devenir champions d'automne pour la troisième fois de leur histoire.


La suite du direct