“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les caméras de surveillance identifient la voleuse de téléphone portable à Monaco

Mis à jour le 23/10/2015 à 09:07 Publié le 23/10/2015 à 09:05
Le tribunal de Monaco.

Le tribunal de Monaco. Photo Michaël Alesi

Les caméras de surveillance identifient la voleuse de téléphone portable à Monaco

Une jeune Portugaise a été identifiée grâce aux caméras de surveillance comme étant la voleuse d'un téléphone portable en plein centre commercial à Fontvieille. La prévenue a été reconnue coupable et condamnée à une amende

L'astuce est devenue classique pour dérober un téléphone portable oublié dans une boutique : on pose un objet ou un vêtement par-dessus afin de dissimuler sa mauvaise intention au moment de subtiliser l'appareil.

Mais les caméras veillent... Et A. P. a été filmée ce 7 juillet dernier en train de commettre son méfait dans une enseigne de la galerie commerciale de Fontvieille.

À l'issue de sa comparution devant le tribunal correctionnel, la jeune Portugaise a été condamnée à 600€ d'amende.

La prévenue avait surtout mal choisi sa "cible" ce jour-là: le téléphone appartenait à la fille d'une avocate monégasque… Quant aux enquêteurs de la Sûreté publique, ils ont vite identifié la voleuse en décryptant les images vidéo…

"Vous avez besoin d'argent? Lui demande le président Jérôme Fougeras Lavergnolle. Car vous avez déclaré avoir conservé le portable dans l'espoir que la propriétaire se manifeste et offre en contrepartie une récompense…"

"La carte SIM a été éjectée"

Et de rajouter ex abrupto: "Alors, pourquoi la carte SIM était-elle absente? Si vous aviez l'intention de le rendre, comment joindre son propriétaire sans la puce… De plus, vous étiez accompagnée de votre enfant dans le magasin! Vous rendez-vous compte de l'image que vous lui donnez?"

La prévenue, plutôt honteuse, marmonne quelques mots pour offrir la parade: "Le téléphone est tombé et la carte a dû être éjectée… Il a été restitué…"

D'ailleurs, pour la partie civile, Me Alice Pastor trouve que "de nombreux éléments choquent dans cette affaire. Car même son mari a essayé à son tour de participer à cette mascarade pour soutirer de l'argent… Ma cliente demande le versement de l'euro symbolique pour tout dommage."

Après un rappel des faits, le procureur Cyrielle Colle estime que ce n'est pas "l'occasion qui a fait le larron. Cette mère de famille voulait gagner de l'argent. D'ailleurs, comment rentrer en contact avec la victime avec un téléphone verrouillé? Pourquoi l'emporter chez elle au lieu de le remettre au service de sécurité de la galerie? 1.000€ d'amende pour les faits et pour avoir donné un exemple déplorable à son enfant!"

Le tribunal réduira les réquisitions du ministère public.

à partir de 1 €


La suite du direct