Rubriques




Se connecter à

Oui, François Hollande a bien été invité à l'hommage national aux trois victimes de l'attentat de Nice

L'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, accompagnera Jean Castex, le Premier ministre, qui se rendra à Nice ce samedi pour rendre hommage aux victimes de l'attentat terroriste qui a fait trois victimes en la basilique Notre-Dame de Nice jeudi 29 octobre.

La rédaction Publié le 06/11/2020 à 16:35, mis à jour le 06/11/2020 à 17:52
François Hollande et Nicolas Sarkozy le 14 juillet 2017 à Nice, pour la journée hommage un an après l'attentat sur la Promenade des Anglais. Photo Jean François Ottonello

Les faits

A défaut d'Emmanuel Macron, un ex président de la République sera bien présent samedi 6 novembre pour l'hommage national aux trois victimes de l'attentat de Nice. 

Nicolas Sarkozy a, en effet, accepté l'invitation du maire de Nice, Christian Estrosi. 

Une annonce qui a déclenché la colère de l'opposant RN à la mairie, Philippe Vardon. "Christian Estrosi commet une erreur en invitant Nicolas Sarkozy et en snobant ostensiblement François Hollande, écrit-il sur Twitter. Ce choix vient conférer à l’événement une coloration politicienne qui n’a pas lieu d’être."

Pourquoi c'est faux

La réalité est toute autre. Christian Estrosi n'a pas snobé "ostensiblement" l'ancien Président socialiste. Selon nos informations, le maire de Nice a bel et bien invité François Hollande à cet hommage national. Tout comme Nicolas Sarkozy. 

 

Toujours selon nos informations, François Hollande a dû malheureusement décliner l'invitation pour un motif familial.

Il a en revanche souhaité "transmettre à tous les Niçois sa solidarité la plus affectueuse."

Offre numérique MM+

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.