"On a une armée prête" en cas de conflit de haute intensité, estime Emmanuel Macron lors de son interview du 14-Juillet

Interrogé ce 14 juillet, Emmanuel Macron a évoqué les moyens de l'armée française et a estimé que celle-ci était "prête" en cas de conflit armé.

La rédaction Publié le 14/07/2022 à 13:52, mis à jour le 14/07/2022 à 13:50
Emmanuel Macron passant les troupes en revue, ce 14 juillet 2022. SARAH MEYSSONNIER / POOL / AFP

En démarrant son interview, Emmanuel Macron a eu une pensée pour les forces militaires impliquées à l'étranger notamment, les familles des blessés et évoqué la situation en Ukraine. 

"La France n’est pas attaquée sur son sol. Elle a les moyens d'aider l'Ukraine, de se protéger, d’aider ses alliés. Ce qu’il nous faut continuer de faire, c’est réinvestir dans tous nos stocks et nos capacités, continuer d’embaucher et continuer d’investir. On a une armée qui est prête", a déclaré le président.

Un budget "renforcé"

Une armée "prête" donc et dont le budget va s'accroître à en croire le président de la République. "Le budget des armées ne va pas diminuer au contraire. On va le renforcer, l’intensifier", a indiqué le chef de l'Etat précisant qu'il s'agissait d'un "effort inédit" qui allait continuer jusqu'en 2030. "Nous avons une armée forte, la 1ère d'Europe, une des armées les plus réactives ! Nous n'avons pas attendu la guerre en Ukraine et ajouté 26 milliards dans le budget", a-t-il dit. 

Si la guerre se poursuit en Ukraine, personne ne peut prédire la durée de celle-ci mais Emmanuel Macron en est certain: "cette guerre va durer et nous seront toujours en mesure d'aider l'Ukraine". 

Reste que le but est toujours le même, cinq mois après le déclenchement du conflit, le 24 février dernier: "nous ne voulons pas d'une guerre mondiale, c'est pour cela que nous voulons stopper la guerre, sans faire la guerre". 

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.