“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une messe hommage pour Vénantino Vénantini

Mis à jour le 17/10/2018 à 05:21 Publié le 17/10/2018 à 05:21
Vénantino Vénantini était parrain du Festival «Les Héros de la Télé » en 2017 à Beausoleil.

Vénantino Vénantini était parrain du Festival «Les Héros de la Télé » en 2017 à Beausoleil. S.I.

Une messe hommage pour Vénantino Vénantini

Après les obsèques de Vénantino Vénantini, qui ont eu lieu vendredi 12 octobre à Rome, un hommage de tous ses amis de cinéma et de ses fans sera rendu au dernier des « Tontons Flingueurs » qui vient de rejoindre pour l'éternité le reste de la bande de copains de Georges Lautner.

Après les obsèques de Vénantino Vénantini, qui ont eu lieu vendredi 12 octobre à Rome, un hommage de tous ses amis de cinéma et de ses fans sera rendu au dernier des « Tontons Flingueurs » qui vient de rejoindre pour l'éternité le reste de la bande de copains de Georges Lautner.

Une messe hommage en présence de ses enfants, Victoria et Luca, des membres de sa famille et de nombreuses personnalités du cinéma sera ainsi organisée, vendredi 19 octobre à 11 heures en l'église Notre Dame de Lorette, 18 bis rue de Châteaudun à Paris, dans le IXe arrondissement. Vénantino Vénantini était venu parrainer le Festival des « Héros de la Télé » 2 017 à Beausoleil pour rencontrer le public et présenter le livre « le dernier Tonton Flingueur », la biographie incroyable de l'acteur italien le plus populaire en France.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct