Les membres du Club des Résidents Étrangers de Monaco inaugurent leurs locaux refaits à neufs

Le Club des Résidents Étrangers de Monaco a fait peau neuve cet été. Après une année passée à repenser les lieux et deux mois de travaux, les membres découvrent leur nouvelle maison.

Article réservé aux abonnés
Joelle Deviras Publié le 08/09/2022 à 13:00, mis à jour le 08/09/2022 à 14:20
Chris Dhondt, directeur de CREM, dans la nouvelle décoration du club situé au rez-de-chaussée du Mirabeau, au Portier. Photo Jean-François Ottonello

Lundi soir, le Souverain a découvert la nouvelle décoration du Club des Résidents Étrangers (CREM) dont il est président d’honneur. Et ce mercredi soir, les membres étaient conviés pour un cocktail par le directeur Chris Dhondt. "Le prince Albert II a beaucoup aimé le nouveau cadre que nous avons choisi plus clair et plus aéré."

"Le prince Albert II a beaucoup aimé le nouveau cadre que nous avons choisi plus clair et plus aéré.", explique le directeur Chris Dhondt Photo Jean-François Ottonello.

Après plus de douze ans dans le décor pensé par Tina Green, Louisette Lévy-Soussan Azzoaglio a donné un nouveau visage au Club qu’elle préside depuis sa création. Il aura fallu un an pour concrétiser l’idée d’un lieu qui garde toute l’élégance et la convivialité qui est sa marque de fabrique mais qui sait tout autant évoluer avec ses membres et avec l’air du temps. "Changer sans changer, explique d’emblée Chris Dhondt. Plus spacieux, lumineux et moderne en restant fidèle à l’ambiance et au design initial réalisé par Lady Tina Green": tel était le cahier des charges des principaux acteurs de ce projet.

Après deux mois de travaux de rénovation en juillet et août, CREM a rouvert en petit comité. C’est le Prince lui-même qui a ouvert les portes du nouveau CREM, lundi, avec les clés remises par la présidente.

Il aura fallu un an pour concrétiser l’idée d’un lieu qui garde toute l’élégance et la convivialité qui est la marque de fabrique de Tina Green Photo Jean-François Ottonello.

500 membres

L’espace a été conçu avec la participation de quelques grands noms de l’architecture et du mobilier d’intérieur: Marie-Pierre Martin Charpenel, architecte d’intérieur, propriétaire de la société MPMC Design; Dominique Roitel, P.-D.G. d’Henryot & Cie, la plus ancienne manufacture de mobilier d’exception, Lucas Pinton, P.-D.G. de la manufacture Pinton maîtres tapissiers d’Aubusson et Luca Marcucci, dirigeant de la société TDMP, entreprise tous corps d’état.

CREM est une vitrine qui fait découvrir les savoir-faire aux nouveaux résidents souvent curieux du style français.

L’espace a été conçu avec la participation de quelques grands noms de l’architecture et du mobilier d’intérieur Photo Jean-François Ottonello.

De quelques dizaines en 2010, ils sont aujourd’hui cinq cents membres de CREM, lieu d’échange qui vise à promouvoir de nouvelles rencontres amicales ou professionnelles. Des adhérents fidèles puisque neuf sur dix renouvellent leur cotisation annuelle chaque année. Outre les rencontres et conférences, CREM propose également les meilleures places pour l’Orchestre Philharmonique et les Ballets de Monte-Carlo, des cours de pilates, un bar le mercredi ou encore la possibilité de privatiser le lieu.

Prochains rendez-vous ? Une rencontre avec le délégué Interministériel chargé de la Transition Numérique Frédéric Genta le 15 septembre et un cocktail de rentrée au jardin animalier le 22 septembre avec un dress code jungle. Et oui, CREM sait aussi ne pas se prendre trop au sérieux.

Louisette Lévy-Soussan Azzoaglio: "Un club à l’anglaise, cosy, chaleureux"

Sous la présidence d’honneur du prince Albert II, le Club des Résidents Étrangers de Monaco (CREM) a été inauguré le 1er juin 2010. Sa présidente : Louisette Lévy-Sousssan Azzoaglio. Une femme vive et généreuse, figure charismatique de la Principauté, parfaitement trilingue français-anglais-italien, qui donne au club l’âme et la bonne humeur qui lui sont nécessaires pour attirer des membres au profil souvent exigeant.

Cette nouvelle décoration est-elle en adéquation avec l’esprit que vous insufflez à ce club?
La première décoration de Tina Green était merveilleuse durant toutes ces dernières années. Mais elle avait besoin d’un rafraîchissement. Et la rénovation qui vient d’être réalisée correspond bien à l’évolution du club. Aujourd’hui, la moyenne d’âge des membres est plus jeune et nous avons plus de nationalités. Il faut dire qu’initialement, nous avions peu de membres, principalement des personnes qui venaient par amitié pour les membres du conseil d’administration et de la direction. Aujourd’hui, le club s’est élargi.

Comment a évolué le club depuis sa création?
L’atmosphère se veut être la même avec un club à l’anglaise, cosy, chaleureux. Il reste une maison pour les étrangers avec le même esprit ; ceux de donner aux membres un « home », un lieu de rencontres.

Quelles sont les attentes des résidents étrangers?
Retrouver des amitiés, des sympathies dans un pays qui devient leur lieu de vie. C’est difficile de tisser rapidement des relations authentiques… Les membres cherchent également à mieux connaître Monaco. Pour certains, c’est aussi l’opportunité de business.

Quelles sont les nationalités les plus représentées?
Beaucoup de Belges, d’Anglais, quelques Russes, des Italiens,... Nous avons quarante-trois nationalités. Les langues du club sont l’anglais, le français et l’italien.

Certains de vos membres sont-ils des Français de Monaco?
Oui aussi.

Comment expliquez-vous que les étrangers, une fois bien installés, restent à ce point fidèles au CREM?
Je crois que le club répond à leurs attentes. Nous avons un très bon directeur et une équipe engagée et dynamique qui ont su développer le club même en temps de Covid. Les activités sont très variées : conférences, gymnastique, activités culturelles,... Chacun y trouve son compte.

Après la rénovation, avez-vous d’autres projets pour le CREM?
Le programme est pensé chaque année pour éveiller la curiosité et répondre aux attentes des membres. On y passe beaucoup de temps. Nous avons aussi des événements hors de Monaco, par exemple un voyage à Courchevel l’hiver dernier. Nous avons en projet d’organiser une visite nocturne du Vatican. Beaucoup de nos membres aiment la bonne chère, les bons vins. Nous programmons pour eux des visites de châteaux et des voyages à Alba pour savourer la truffe blanche. Nous cherchons à proposer des choses un peu exclusives ; quand cela est possible. Ou du moins montrer le meilleur de la Principauté et de ses environs.

Louisette Lévy-Soussan Azzoaglio, présidente du Club depuis sa création Photo Eric Mathon.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.