Rubriques




Se connecter à

Festival TV de Monte-Carlo, une vitrine très courtisée par les poids lourds de l'industrie des séries

Depuis sa création en 1961 par le prince Rainier III et la princesse Grace, le Festival de télévision de Monte-Carlo est devenu une renommée et une véritable vitrine pour les blockbusters de séries américaines et européennes.

Thomas Michel Publié le 20/06/2022 à 12:20, mis à jour le 20/06/2022 à 12:57
A Monaco, le public est aux premières loges. Photo Franz Chavaroche

Ce devait être une année de transition post-Covid, et c’est déjà une "très belle édition", se réjouit la directrice exécutive du Festival de télévision de Monte-Carlo, Cécile Menoni, membre de l’organisation depuis 2003.

Depuis vendredi, en effet, les avant-premières mondiales rythment les journées dans les salles obscures du Grimaldi Forum. Le fruit d’une stratégie claire: remettre la compétition au cœur du Festival.  Et ça, les Prix, la visibilité, les studios américains et européens adorent! Surtout quand la Nymphe d’Or - le nom des trophées - est estampillée "Monaco", avec les notions de prestige et de glamour que cela représente. Car outre-Atlantique notamment, on n’oubliera jamais que le Festival est né de la volonté du prince Rainier III et de la princesse Grace (Kelly), en 1961.

Un potentiel reconnu

"Chaque année on fait des voyages aux Etats-Unis pour rencontrer des studios mais aussi des agents pour inviter certaines vedettes. C’est important de faire le bilan lorsqu’ils sont déjà venus, et surtout de leur donner notre stratégie de développement, savoir comment on peut travailler ensemble", détaille Cécile Menoni.

Et ce qui plaît par dessus tout aux acteur(rice)s, producteur(rice)s et professionnels de l’industrie, c’est le cocon offert sur place. Un cadre intimiste et populaire, où le public fait partie de l’événement.

 

"De plus en plus de festivals émergent dans le monde des séries mais les studios avec qui nous travaillons depuis des années connaissent notre potentiel", garantit Cécile Menoni.

"On est marié avec personne"

Un coup d’œil dans le rétro suffit à asseoir la réputation du rendez-vous monégasque en matière de flair. Saviez-vous par exemple que le casting de Game of Thrones avait foulé le tapis rouge de Monaco pour le lancement de cette série culte? Et chaque année, d’autres espèrent suivre cette voie dorée.

"On se veut précurseurs. C’est important de faire venir des séries qui viennent d’être lancées. Mais on veut aussi garder nos séries iconiques et populaires, que la presse et le public attendent!"

D’Amour, Gloire et Beauté à Plus Belle La Vie, en passant par tous les programmes de Dick Wolf dont raffolent TF1 et M6, tous ne manqueraient pas une édition à Monte-Carlo. Au bonheur des fans, encore nombreux ce dimanche à profiter de moments privilégiés avec les acteurs.

 

Et désormais, les séries se consommant à la demande, les plateformes de diffusion se battent pour occuper le terrain. En 2018, Amazon avait été la première à bénéficier d’une vitrine en avant-première le soir de l’ouverture avec son show Jack Ryan de Tom Clancy.

Quatre ans après, ils veulent tous occuper la case. "Ce qui est important, c’est notre indépendance, martèle Cécile Menoni. On travaille avec tout le monde mais on est marié avec personne. Donc on peut ouvrir le Festival avec une série d’Amazon, de MGM, de Sony..."

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.