Rubriques




Se connecter à

"Prime aux sortants": Occitanie, Ile-de-France, Grand Est... Les présidents de Régions tous réélus

7 régions à la droite, 6 à la gauche: l'échiquier politique ne devrait pas changer en France concernant les régions, étant donné que tous les présidentes et présidents ont été réélus. Seule la Réunion change de bord et passe à gauche.

F.C. Publié le 27/06/2021 à 21:31, mis à jour le 27/06/2021 à 21:32
Carole Delga, Xavier Bertrand et Valérie Pécresse AFP

De Valérie Pécresse en Ile-de-France, à Carole Delga en Occitanie, de Laurent Wauquiez en Auvergne-Rhône-Alpes à Loïg Chesnais-Girard en Bretagne, en passant par Gilles Simeoni facilement réélu en Corse, toutes les présidentes et tous les présidents de Région sortants l'ont emporté lors de ce second tour des élections régionales.

Cette "prime aux sortants", largement connue lors des élections municipales, au cours desquelles les maires sont plébiscités par leurs électeurs locaux, s'est largement imposée ce dimanche 27 juin. A l'exception de la Réunion, qui bascule de la droite à la gauche en 2021, les résultats stables de ce scrutin signifient qu'aucune région ne change de bord politique.

La droite reste majoritaire

Evitant le premier basculement d'une Région au RN, le président sortant de la région Paca, Renaud Muselier a été réélu, avec 57,7% des voix. Le parti de Marine Le Pen, avec la liste menée par Thierry Mariani, n'aura pas créé la surprise attendue.

À droite, Valérie Pécresse (LR) est arrivée en tête en Ile-de-France, devançant le candidat de la gauche, Julien Bayou, et celui du RN, Jordan Bardella. Laurent Wauquiez signe pour un second terme en Auvergne-Rhône-Alpes, après être arrivé largement en tête au premier tour (55,9% des voix). 

 

Xavier Bertrand, ex-LR, a été réélu dans les Hauts-de-France, devant Sébastien Chenu (25%) et Karima Delli (21%). Christelle Morançais (LR également) conserve la région Pays-de-la-Loire. Le centriste Hervé Morin demeure le président de la Région Normandie. 

la gauche stabilise son assise et prend la réunion

Marie-Guite Dufay (PS) est réélue en Bourgogne-Franche-Comté, son homologue socialiste en Bretagne (avec 30,5%, voix, mais il y avait cinq listes). "François Bonneau (PS) rempile dans le Centre-Val-de-Loire", a annoncé Libération à 20h dimanche. Il devance Aleksandar Nikolic (RN, 23%) et Nicolas Forissier (LR, 23%). Jean Rottner est réélu dans la Région Grand-Est. 

Les socialistes Alain Rousset et Carole Delga feront respectivement un cinquième mandat et un deuxième mandat, en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie. Au total, le compteur de régions reste à 6 pour la gauche, 7 pour la droite. Sur l'île de la Réunion, Huguette Bello (parti Pour la Réunion, issu d'une scission du Parti communiste réunionnais) est arrivé en tête dimanche soir, avec 50,9% des voix, devant Didier Robert (Union pour un mouvement populaire, 49,1%).

Seul candidat à la tête d'une liste régionaliste, l'indépendant Gilles Simeoni, président sortant du Conseil exécutif de Corse, a remporté la région avec sa liste Fà populu inseme.

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.