Rubriques




Se connecter à

Pourquoi les votes de la commune de Jean Lassalle ont été annulés?

La rédaction Publié le 28/04/2022 à 13:09, mis à jour le 28/04/2022 à 13:01
Illustration. Photo Nice-Matin

Question de Océane

Pourquoi les votes de la commune de Jean Lassalle ont été annulés?

Bonjour Océane,

La vidéo avait fait polémique sur les réseaux sociaux. Lors du second tour de l'élection présidentielle, qui s'est déroulé le 24 avril, l'ancien candidat Jean Lassalle avait mis en scène son abstention, filmée dans son bureau de vote à Lourdios-Ichère (Pyrénées-Atlantiques). "Pour la première fois de ma vie d'homme, ici dans cette mairie, je vais poser l'un des actes les plus importants de ma vie. Je refuse de participer à ce vote, c'est-à-dire, je m'abstiens", avait-il déclaré.

Pour lui, "le vote blanc n'est plus à la hauteur". C'est donc la raison pour laquelle il s'est abstenu. Une mise en scène qui n'est pas du goût du Conseil constitutionnel. Les Sages ont décidé d'annuler les 90 suffrages exprimés dans la commune. Il "a pris la parole, face à des caméras présentes dans ce bureau, pour exprimer, devant l'urne, son refus de participer à l'élection", écrit l'assemblée dans leur proclamation des résultats.

Ils considèrent que le député a aussi remis en cause l'interdiction de diffuser des "messages à caractère de propagande électorale la veille et le jour du scrutin", mais également "la dignité des opérations électorales auxquelles il a participé". Prenant en compte sa qualité d'ancien maire de la commune, les Sages estiment que sa déclaration aurait pu "altérer la sincérité du scrutin". Ils ont donc décidé d'annuler les votes de ce bureau.

"Je demande pardon"

Ne s'attendant pas à un tel retour, l'élu a tenu à s'excuser auprès de sa commune. "Je demande pardon au bureau présent, à l’ensemble des citoyens de la commune de Lourdios-Ichère, pour le grand déshonneur qu’ils ont eu à essuyer, à cause de moi", explique-t-il dans un tweet.

Il conteste cependant l'avis du Conseil constitutionnel, estimant qu'il ne perturbait en rien le rendez-vous politique. "Au moment où j'ai posé mon acte, l'un des plus importants de ma vie civique [...], il n'y avait personne sur le point de voter." Jean Lassalle demande que les suffrages soient de nouveau comptabilisés, affirmant que la commune "n'y est strictement pour rien".

Mais le député assume son geste, et souhaite que les poursuites pénales soient engagées "sans délai". "Je veux bien publiquement répondre de mon acte et en payer les éventuelles conséquences prévues par la loi: peine de prison, retrait de mes droits civiques, amendes..." Il envisage même de faire appel si le Conseil décide de ne pas le poursuivre.

Pour cette infraction, la loi prévoit une amende de 15.000 euros et/ou un emprisonnement d'un an.

Offre numérique MM+

Posez votre question à la rédaction
Grands projets, enjeux locaux, coronavirus, travaux, politique, économie…
Posez toutes vos questions à nos journalistes. Et retrouvez leurs réponses dans la rubrique dédiée

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.