Rubriques




Se connecter à

Elections départementales: la droite renverse la table et fait barrage au RN dans le canton de Cagnes-1

Devancé de sept points par le duo Rassemblement national au premier tour, le tandem LR a comblé son retard et l’emporte assez largement.

Vivien Seiller Publié le 27/06/2021 à 00:00, mis à jour le 28/06/2021 à 00:09
Roland Constant (LR-UDI)

L’histoire se répète. Comme il y a six ans, la droite a doublé l’extrême au second tour. C’était prévisible, même si la donne n’était pas tout à fait la même: certes, le duo Les Républicains (alors UMP) avait déjà profité de l’entre-deux-tours pour grignoter son retard sur la liste Rassemblement national lors des dernières élections départementales.

Cette année, l’écart était plus conséquent. Qu’importe: Roland Constant a bien doublé la mise, hier soir, dans le canton Cagnes 1. Devancé d’un petit point en 2015 (alors avec Josiane Piret), le premier adjoint au maire de Cagnes-sur-Mer a réussi une remontée encore plus marquante pour ce cru 2021. Sept points gommés avec le report des voix. Et même mieux.

Le binôme qu’il forme cette fois-ci avec Carine Papy (adjointe cagnoise) a obtenu 1347 bulletins de plus que celui du RN, pour s’offrir près de 57% des suffrages au bout du compte (56,94). La paire façonnée par le maire Louis Nègre a fait le travail. "On a fait une très grosse remontée grâce aux Cagnois", ne manque pas de souligner le conseiller départemental réélu, Roland Constant. Et ce malgré la consigne de vote glissée cette semaine par son ancienne colistière Josiane Piret (éliminée au premier tour), en faveur du Rassemblement national. Les Républicains gardent leur couronne.

 

Les résultats

Roland Constant-Carine Papy, Les Républicains-Union des démocrates et indépendants: 56,94%

Caroline André-Cyril Tribuiani, Rassemblement national: 43,06%

Les réactions

Roland Constant, Les Républicains: "On est forcément très heureux de cette victoire, ce n'était pas gagné vu les résultats du premier tour et l’ambiance actuelle: il y avait trois listes de droite en comptant la nôtre, six listes au départ, une abstention historique… On s'était dit que ça allait être difficile. On sait que le Rassemblement national fait des bons scores lors des élections régionales et départementales Oui, l'histoire se répète, mais il y a six ans on n'avait que deux points d'écart [1,21]."

Cyril Tribuiani, Rassemblement national: "Je tiens à remercier nos électeurs, ils ont été présents. On fait un beau score même si on est déçus. Il faut qu'on travaille avec cet électorat. Il y a eu beaucoup d'alliances pour nous battre, d'après ce que j'ai pu voir, toute la gauche a demandé à voter LR. Dans le duel LR-RN, le RN est devant. Mais avec les alliances… On pensait faire plus, il faut qu'on démontre qu'on a la capacité à gérer les affaires."

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.