Rubriques




Se connecter à

"Danse avec les stars": la fierté malgré la défaite chez les Betti

La Niçoise Priscilla Betti n'a pas été sacrée grande gagnante de cette saison 6 de l'émission de TF1. A Cimiez, dans la famille réunie, la soirée a été très intense. Les rires se sont mélangés aux larmes

Sahra Laurent Publié le 24/12/2015 à 05:11, mis à jour le 24/12/2015 à 05:11
Déception, hier soir, dans la famille de Priscilla à l'annonce du verdict : 32 % pour Priscilla et Christophe mais 68 % pour Loïc et Denitsa... Jean-François Ottonello

Nous avons fait de la danse de salon. Pas celui du plateau de TF1 mais celui de la famille Betti, entre bûche traditionnelle et champagne. Tribu réunie, hier soir, pour admirer. Soutenir. Encourager leur nièce, sœur, enfant. L'enfant de la région, Priscilla.

Nous étions les invités d'honneur pour visionner avec eux, en direct, l'émission « Danse avec les stars ».

La chanteuse et comédienne niçoise a ouvert le bal. Une entrée fracassante au côté de son « pilier, [son] épaule » comme l'artiste a aimé le rappeler pendant le prime time, Christophe Licata. Un Quick Step endiablé sur la musique du film Moulin rouge « Diamonds Are a Girl's Best Friend » qui a permis au duo d'engranger 72 points en décrochant, au passage, deux 10/10 en note artistique. Pour les Betti, le diamant, c'est leur « Prissou ». Alors à Cimiez, leurs yeux étaient rivés sur l'écran. Ceux de Séverine, la frangine, de Gregory, le beau-frère, de Jacqueline et Philippe, l'oncle et la tata, de Jean-Pierre et Annie, les parents et les yeux bleu azur de Lou, la nièce de 8 ans.

À la suite de sa première prestation, Priscilla a reçu des messages de soutien. Des vidéos dans lesquelles Patrick Fiori ou encore M. Pokora sont apparus. Et...sa famille. « C'est normal de montrer notre soutien. On est très famille. Ce message a dû lui faire plaisir », commentent les femmes de la ravissante famille. Tous actifs devant la télévision, entre silence d'or et applaudissements, mais aussi très actifs sur leurs smartphones pour envoyer le n°1 par SMS, pour faire élire leur number one, à eux. « On n'arrête pas de voter », explique la maman. Un fan de l'artiste, Geoffrey enverra, quant à lui, plus de soixante votes. « C'est un fan de la première heure, nous sommes en lien régulièrement avec lui », confie la maman. Olivier Dion viendra talonner la tête d'affiche de Flashdance en récoltant 71 points.

 

« Un adversaire de taille »

Mais, c'est à l'arrivée dans la compet' de Loïc Nottet que la famille sera de plus en plus tendue. Le chanteur belge, bien soutenu par la production, fera un sans-faute avec un festival de 10/10, le plaçant en tête avec 80 points. « C'est un adversaire de taille », juge Annie. L'interprète de « Quand je serai jeune », a continué le show avec un cha-cha acrobatique. Une danse qui lui permettra d'avoir 78 points de la part des quatre juges. Une compétition ultra-serrée. « C'est le stress », lâche le papa. Au milieu de la soirée, un couple devait être éliminé. Moment d'adrénaline. Respiration. Puis explosion de joie. « Whaouuu ! » Larmes de Jean-Pierre, le papa. C'est Olivier Dion qui quittera l'aventure. Et puis, l'heure du free-style. Loic Nottet foulera le parquet avant leur « Prissou ». « Ah ! il a glissé là ! », « Oh ! c'est pas très joli ça ! ».

Voilà que la famille se transforme en jury. Vient le tour de la Sudiste. « Allez ma chérie », s'active le papa. « Allez ma sœur ». « On est avec toi ». « Là, elle se dit que c'est la dernière danse », ajoute Séverine qui, plus d'une fois, dira les mêmes mots que sa sœur au même moment.

Victorieuse dans le cœur des Niçois

Au moment de son dernier slow, la petite Lou croise les doigts. Séverine se ronge les ongles. Jacqueline applaudit à chaque porté réussi par sa nièce. Les visages sont concentrés. « Bravo ma chérie », encourage le papa.

Soudain, c'est le moment tant attendu. L'huissier de justice entre sur le plateau, l'enveloppe à la main. Après quelques secondes de suspens... le verdict tombe. Priscilla Betti récoltera 32 % contre 68 % pour Loic Nottet. La tata fond en larmes : « Elle doit être déçue, elle méritait tellement. » Jacqueline tombe dans les bras de la frangine. « Ce n'est pas grave, elle a été en finale, elle s'est amusée » tempère Jean-Pierre.

Déception, certes chez les Betti. Mais la « baby star » devenue une jolie jeune femme est sortie grandie de cette aventure de trois mois. Grandie et victorieuse dans le cœur des Niçois.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.