“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Yannick Agnel, une carrière forgée par les succès

Mis à jour le 08/08/2016 à 14:42 Publié le 08/08/2016 à 14:45
Yannick Agnel.

Yannick Agnel. (Photo AFP)

Yannick Agnel, une carrière forgée par les succès

Après son élimination des Jeux Olympiques de Rio, l'ancien nageur de Nice Yannick Agnel a annoncé qu'il prenait sa retraite internationale.

"Comme je savais que ça allait être ma dernière course en individuel à l'international, je me suis donné à fond, je suis triste que ça ne passe pas".

Par cette phrase, Yannick Agnel n'a guère laissé place au doute.

>>RELIRE. Natation: Yannick Agnel, l'ancien nageur de Nice, éliminé dès les séries du 200m nage libre

Eliminé dès les séries du 200 m nage libre aux Jeux Olympiques de Rio, sa distance fétiche, l'ancien nageur de Nice va mettre un terme a sa carrière internationale à seulement 24 ans. Une carrière courte, mais riche, notamment en succès.

L'éclosion en juniors

Un enfant précoce. Voilà comment on pourrait surnommer Yannick Agnel. Âgé d'à peine 17 ans, le Nîmois rafle tout ou presque aux championnats d'Europe juniors 2009 et 2010.

Huit médailles d'or en deux éditions, dont cinq en 2010 à Helsinki. Le prodige est né.

La confirmation en 2010

Agnel ne tarde pas à confirmer. En 2010 encore, il prend part à son premier championnat d'Europe élites et glane trois médailles à Budapest, une de chaque métal.

Quelques mois plus tard, c'est aux championnats du monde de Dubaï qu'il fait à nouveau parler de lui. Une médaille d'or sur le relais 4 x 100 m nage libre et une de bronze sur le 4 x 200 m nage libre. Sa carrière est bel et bien lancé.

La consécration aux JO 2012

Elle connaîtra son apogée en 2012, aux Jeux Olympiques de Londres, la compétition reine.

Agnel devient champion olympique sur le 200 m nage libre et participe au sacre mythique du relais 4 x 100 m nage libre. C'est lors de ce titre qu'il effectue sans doute sa plus belle course.

S'élançant en dernier du relais tricolore, il offre l'or à la France grâce à un somptueux sprint sur les 100 derniers mètres, coiffant au poteau les Américains, archi-favoris.

Un record et encore des titres

Quelques semaines plus tard, en septembre 2012, il s'adjuge le record du monde sur le 400 m nage libre aux championnats de France.

Un nouveau fait d'arme auquel viennent s'ajouter deux nouvelles médailles d'or aux championnats du monde à Barcelone, en 2013.

La fin en 2016

Couronnée de nombreux succès, la carrière du champion olympique s'achève donc par une triste élimination lors des séries du 200 m lors de ces JO à Rio.

Des Jeux qu'il avait en plus failli manquer suite à une fin de course totalement folle et confuse lors des qualifications en mars. Annoncé troisième, Agnel était en fait arrivé deuxième comme le montraient les ralentis. Justice sera faite ensuite.

Une fin malheureusement difficile, pour un champion hors normes.

>>RELIRE. VIDEO. Imbroglio autour du classement de Yannick Agnel pour les JO de Rio


La suite du direct