Rubriques




Se connecter à

Les réseaux de l’avenue d’Ostende en cours de modernisation

Suite à la première phase de travaux initiés en 2018, la direction de l’Aménagement Urbain (DAU) lance un vaste projet de renouvellement des réseaux téléphoniques, d’éclairage public, d’assainissement et d’adduction d’eau de l’Avenue d’Ostende.

La rédaction Publié le 14/06/2021 à 11:47, mis à jour le 14/06/2021 à 11:57
Les travaux lancés vont permettre de renouveler les équipements publics du secteur. Photo Michael Alesi/Dir’Com’

Le but du projet est de mettre en place un réseau séparatif sur l’avenue d’Ostende qui partira de l’avenue Princesse Alice et qui arrivera à la place Sainte Dévote.

Deux phases de chantier

Le chantier se déplacera par phases, le long de la voie de bus pour permettre aux deux voies de circulation d’être maintenues.

La première phase, qui vient de démarrer, s’étendra jusqu’au 22 octobre pour le renouvellement des réseaux d’éclairage public et d’assainissement.

 

La seconde phase, du 22 octobre au 25 février 2022 permettra la mise en place des réseaux d’assainissement séparatifs, jusqu’à l’avenue Princesse Alice.

La DAU qui gère la coordination entre les travaux de voirie et les différentes manifestations culturelles ou sportives de la Principauté a choisi cette période propice au renouvellement des réseaux puisqu’elle intervient après les Grand Prix et au moment de la période de test du nouveau giratoire de la place Sainte Dévote (voir Monaco-Matin du 12juin) qui permettra de fluidifier la circulation.

Pour les riverains, des actions sont prévues pour minimiser les nuisances du chantier.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.