Rubriques




Se connecter à

Pour la première fois de la saison, les Ballets de Monte-Carlo retrouve la scène monégasque

La compagnie retrouve la scène monégasque pour la première fois de la saison, du 28 avril au 1er mai, avec un spectacle de leur chorégraphe-directeur, inspiré d’une nouvelle de Jean-Marie Laclavetine.

Cédric Vérany Publié le 22/04/2022 à 14:02, mis à jour le 22/04/2022 à 12:06
Les danseurs de la compagnie, en pleine répétition à l’Atelier. Photo Alice Blangero

C’était le 14 avril 2001, déjà au Grimaldi Forum, la compagnie des Ballets de Monte-Carlo créait Œil pour œil, un ballet signé par leur chorégraphe-directeur, Jean-Christophe Maillot.

Deux décennies plus tard, c’est avec ce spectacle que les danseurs entameront leur saison en Principauté, du 28 avril au 1er mai.

Chorégraphié et mis en scène par Jean-Christophe Maillot, Œil pour œil s’inspire d’une nouvelle de Jean-Marie Laclavetine. L’atmosphère n’est pas celle d’un conte de fées mais plutôt d’un polar avec ses codes.

Le crime, la vengeance, la corruption, la pègre, le sexe, la prédation sont les ingrédients de cette histoire écrite à dessein par Jean-Marie Laclavetine pour la création chorégraphique de Jean-Christophe Maillot.

Dénouement tragique

La trame? Sauvés des bas-fonds de la ville par la belle Iris, deux garçons, Adam et Loup, tombent tous les deux amoureux d’elle. Mais Iris choisit Adam et le trio vole en éclats. Loup se retire et se réfugie dans les bras de la Pieuvre, une mafieuse érotomane qui règne sur un bestiaire de chimères et de chiens-flics corrompus.

 

Le temps a passé, ne supportant plus ce bonheur dont il est exclu, Loup tend un piège à son ancien rival afin de s’en débarrasser. Il lui remet une précieuse mallette qu’il a dérobée à la Pieuvre.

La traque commence alors pour les deux amants, jusqu’à son dénouement tragique. Un contre-pied après le solaire Casse-Noisette Compagnie, dansé pour les fêtes de fin d’année.

Porté par les musiques d’Alfred Schnittke, Arvo Pärt et Keith Jarrett, Œil pour Œil sera proposé pour quatre représentations à la Salle des Princes du 28 avril au 1er mai.

La Première en faveur de l’Ukraine

L’intégralité de la recette de la Première, le 28 avril sera d’ailleurs reversée à la Croix-Rouge monégasque en faveur de l’Ukraine, à qui les Ballets expriment "leur soutien et leur profonde solidarité".

 

Après des dates de tournée de printemps à Friedrichshafen, en Allemagne, et à Pampelune, en Espagne, la compagnie sera de nouveau de retour à Monaco, du 3 au 5 juin, pour proposer cette fois Coppél-i.A.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.